Une troisième année d’étude sur la mobilité à Montréal

0

La Ville de Montréal, en collaboration avec l’Université Concordia, mènera, pour la troisième année consécutive, un volet de sa vaste étude sur la mobilité et les déplacements sur son territoire.

Du 24 septembre au 28 octobre 2018, toutes les citoyennes et tous les citoyens de la Communauté métropolitaine de Montréal sont invités à télécharger, gratuitement, l’application mobile MTL Trajet. Les données qui seront recueillies contribueront à mieux planifier le développement du réseau de transport urbain, apprend-on dans une annonce transmise mardi soir par voie de communiqué.

« L’étude MTL Trajet est un outil extraordinaire pour nos équipes qui planifient les aménagements, les chemins de détours et l’offre de transports. La participation des Montréalaises et des Montréalais est essentielle, car chaque trajet enregistré nous permet de mieux  comprendre les lignes de désir ou la circulation parasite et de transit. Bref, cela nous aide à identifier les obstacles à une meilleure mobilité, et à y remédier », a ainsi déclaré Éric Alan Caldwell, membre du comité exécutif, responsable de l’urbanisme, du transport et de l’Office de consultation publique.

Cette étude vise à mieux planifier la coordination des feux de circulation, le développement du réseau cyclable, la sécurisation d’intersections, la conception de projets d’infrastructures, en plus de contribuer à la Vision Zéro, poursuit la Ville.

Outre des précisions sur les problèmes de congestion provoqués par des difficultés de stationnement dans certaines zones, les informations recueillies ont aussi permis de réduire les distances de marche pour les piétons, entre autres exemples, avec des retombées pour la planification des circuits d’autobus, améliorer les aménagements pour cyclistes, etc.

« Les données générées dans la cadre de cette étude ont un puissant effet de levier et nous permettent de maximiser la mobilité de manière intelligente de tous les usagers qui se déplacent sur le territoire montréalais. L’analyse de ces données nous donnent un point de vue inédit afin de mieux comprendre les comportements, parfois inconscients, et ainsi, de repenser les aménagements afin de répondre aux besoins de tous  », mentionne de son côté François Croteau, membre du comité exécutif, responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information et de l’innovation.

Pour 2018, la Ville de Montréal souhaite rejoindre plus de 10 000 citoyens afin qu’ils enregistrent au moins 25 déplacements, et ce, dans le but de pouvoir apporter les améliorations nécessaires pour faciliter la mobilité partout sur le territoire, indique le communiqué.


Autres contenus:

https://www.pieuvre.ca/2018/09/24/a-venise-une-alternative-contre-la-mort-de-la-ville/

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre