Full Throttle Remastered: le pouvoir de la nostalgie

0

Et le voilà! Vingt-deux ans après la sortie de l’original, le studio Double Fine lance Full Throttle Remastered, émule haute définition du classique de LucasArts Games, repris ici par son créateur, Tim Schafer.

Vingt-deux ans, donc, et toute ses dents. Le même studio avait déjà retravaillé et réédité d’autres jeux d’aventures iconiques de la belle époque du « pointe et clique ». Grim Fandango et Day of the Tentacle attendaient donc Full Throttle de pied ferme, bien installés à mi-chemin de la résurrection de la nostalgie et l’attrait des nouveaux curieux.

Après avoir foncé à travers le jeu en quelques heures à peine – lorsque l’on connaît la solution et la marche à suivre, difficile d’errer et de multiplier les séquences d’essais / erreurs… -, force est d’admettre que le facteur nostalgie continue de jouer un rôle. Car les programmeurs de Double Fine n’ont peu ou pas changé le coeur du jeu. On a retouché les visuels, bien entendu; on a amélioré la fluidité de l’ensemble, et l’on a dépoussiéré le très vieux moteur SCUMM. Mais au-delà de tout ça, et d’un peu de ménage du côté du son, Full Throttle demeure Full Throttle.

Cela est idéal si vous êtes consumés par la nostalgie au point de foncer et d’acheter immédiatement cette nouvelle mouture (qui donne aussi accès à quelques contenus bonis, ainsi qu’à l’ancienne version du titre, le tout compatible avec les plus récents systèmes d’exploitation). Par contre, le fait de simplement retravailler les visuels sans rien changer à la machine sous le costume, si l’on peut dire, rappelle assez rapidement que 22 ans se sont bel et bien écoulés depuis la sortie du jeu. On pardonnera les mouvements saccadés, les animations un peu bancales, les transitions quelque peu abruptes qui pouvaient facilement être pardonnées par de jeunes enfants d’une dizaine d’années. On pardonnera moins les mouvements horribles forcés par des contrôles aussi peu naturels que possible lors de la séquence du derby de démolition.

Peut-être que les attentes étaient trop élevées. Peut-être espérait-on quelque chose en plus que cette simple couche de peinture neuve sur un engin fatigué. Full Throttle demeure un bon jeu; et pour les néophytes, cette version remasterisée est fort probablement la meilleure solution pour découvrir ce classique du jeu d’aventure sans risquer les insondables profondeurs d’une installation « à la mitaine » sur un système d’exploitation de vingt ans le cadet du jeu en question. Pour les autres, toutefois, la nostalgie devra franchement être forte, ou les poches être franchement profondes, pour passer par-dessus les inconvénients inhérents au titre. Dans tous les cas, attendre une vente est recommandée. Peut-être un Humble Bundle rassemblant les jeux de LucasArts remis au goût du jour?

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre