Plus de morts sur les routes de Montréal en 2016

0

Les rues de la ville de Montréal seraient légèrement plus sécuritaires, ont annoncé mardi le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Laurent Lessard, qui présentait le bilan routier du Québec pour l’année 2016.

Le bilan en question, transmis par voie de communiqué, indique que la région de la métropole a enregistré 31 décès sur les routes, l’an dernier, soit un de moins qu’en 2015. Il s’agit d’une augmentation de 3,3% par rapport à l’année précédente, mais une diminution de 12,9% par rapport à la moyenne de 2011 à 2015, précise le gouvernement.

On compte par ailleurs 226 blessés graves, soit 44 de moins qu’en 2015. Il s’agit d’une diminution de 16,3 % par rapport à 2015 et de 21,3 % comparativement à la moyenne de 2011 à 2015.

Quant aux blessés légers, ils sont au nombre de 7 195, ce qui représente une légère hausse de 0,1 % par rapport à 2015, mais une baisse de 2,3 % comparativement à la moyenne de 2011 à 2015.

Au total, 7452 personnes ont subi des dommages corporels dans un accident de la route en 2016, soit 0,5 % de moins qu’en 2015. Ce nombre représente également une diminution de 3,1 % par rapport à la moyenne de 2011 à 2015 pour cette région, poursuit le gouvernement.

Cette même année 2016 aura néanmoins été marquée par la poursuite du débat sur la sécurisation des artères montréalaises, et sur la possible installations de jupes latérales sur les camions, cette mesure de protection étant jugée importante pour assurer la sécurité des cyclistes. Ceux-ci peuvent en effet être happés sous les remorques des camions, avant d’être écrasés par les roues arrières. Il est également question de réaménager plusieurs croisements jugés dangereux.

À l’échelle de la province, Québec affirme que le bilan routier de 2016 est le deuxième meilleur depuis 1946.

Le Québec retrouve ainsi un bilan routier marqué par une baisse du nombre de décès et de blessés graves après une légère détérioration en 2015, précise-t-on.

Le bilan 2016 révèle un total de 351 décès, soit 11 de moins qu’en 2015. Il s’agit d’une baisse de 3 % d’une année à l’autre et de 10,6 % par rapport à la moyenne des cinq années précédentes. Le nombre de blessés graves a également diminué de 6,1 % par rapport à 2015, alors que les blessés légers sont en hausse de 1,1 %. « Le bilan que nous rendons public aujourd’hui s’inscrit dans une tendance à l’amélioration qui s’est amorcée en 2007. Nous savons toutefois que les gains à venir seront moins marqués et plus difficiles à obtenir. Nous devrons donc continuer d’innover dans nos stratégies et toujours rappeler aux usagers de la route qu’ils sont les premiers responsables de leur sécurité », a souligné M. Lessard.

Consultation publique

Le gouvernement mentionne par ailleurs que 35 000 personnes ont été rejointes, et que 7700 se sont exprimées dans le cadre d’une consultation publique, la première du genre, sur les façons d’améliorer la sécurité des usagers de la route et le bilan routier. « Près de 400 intervenants (150 groupes et 250 citoyens) ont quant à eux participé aux différentes séances publiques. Tous les acteurs en sécurité routière profiteront des suggestions formulées durant la consultation pour bonifier les stratégies de prévention qui seront mises en œuvre durant les prochaines années, dont la modernisation du Code de la sécurité routière. »

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre