The Walking Dead – A New Frontier: mêmes zombies, nouvelle frontière

0

Jean-Richard Kenscoff

L’univers créé par Robert Kirkman et Tony Moore en bande dessinée continue d’alimenter les récits de fiction au petit écran avec The Walking Dead, mais aussi des adaptations de jeux vidéos offrant des histoires nouvelles et dynamiques d’autant plus divertissantes. Entre en arène The Walking Dead: A New Frontier le quatrième d’une série de jeux épisodiques créés par Telltale Games, et cette nouvelle entrée risque de surprendre comme d’autres avant elle.

Disponibles depuis décembre dernier, deux épisodes d’une série de cinq sont pour l’instant accessibles par l’entremise d’une passe de saison. L’histoire suit Javier Garcia, issue d’une famille un peu éclatée : la relation avec son frère semble tendue alors qu’il est attendu au chevet de leur père mourant. Drame oblige, il arrive trop tard et ne peut faire ses derniers aux revoirs à son père de son vivant. La vie semble normale pour cette famille dont le deuil vient à peine de commencer. Dans cette scène d’ouverture, on comprend que les zombies n’ont pas encore fait leur entrée et que cette famille déchirée souffre suffisamment des problèmes du passé. Un frère colérique et autoritaire, une belle sœur libertine triste dans sa relation de couple et des adolescents en pleine crise.

Fidèles à la mythologie de la série, les morts sont invités à marcher de nouveau sur terre, avec un désir de chair humaine. La tension est palpable quand la petite fille de la famille veut donner un verre d’eau à grand-papa, alors que tous les adultes savent que celui-ci vient de décéder. C’est avec horreur qu’ils constatent qu’il n’est plus lui-même et en veut à leur vie. Quelques morsures plus tard, la famille doit s’enfuir.

Le jeu nous donne des choix permettant d’orienter le dialogue. En quelques instants, une conversation amicale devient tendue et ces actions servent à bâtir le scénario qui va s’échelonner au long des cinq épisodes. Fait intéressant, The Walking Dead: A New Frontier se veut une continuité de l’histoire de The Walking Dead: Season Two sorti en 2013. Au début de la partie, il est possible d’importer le fichier d’enregistrement qui, vous l’aurez deviné, influencera l’histoire en conséquence de vos choix faits avec l’héroïne Clementine, qui fait son apparition dans ce nouveau jeu.

La série nous habitue vite à ne pas trop nous attacher aux personnages, car lorsqu’on a des zombies, on a bien entendu des gens qui meurent. Mais là où le jeu réussit bien, c’est lorsqu’il s’agit de garder la surprise et la tension à leur maximum tout au long de l’aventure.

Les mécaniques de jeu sont améliorées; par exemple, les invites à appuyer rapidement sur une touche du clavier sont beaucoup plus visuelles, clarifiant d’autant la différence entre le fait d’appuyer une seule fois ou à plusieurs reprises.

L’exploration des environnements reste toutefois très limitée, et les options de découverte sont très maigres. À part l’item occasionnel qui peut être trouvé, puis donné plus tard à l’un des personnages avec lequel ont interagit, on garde l’impression d’être dans un manège sur rails. Fort en émotion, certes, mais les arborescences de choix semblent tout de même nous ramener à des conclusions similaires. Conformément à la formule déjà établie par les jeux précédents, chaque épisode se termine avec un choix beaucoup plus décisif qui donne le coup d’envoi pour l’épisode suivant.

Avec plus de la moitié des épisodes à venir, cette série reste intéressante à explorer. Les habitués de la franchise y trouveront leur compte. Disponible sur Windows, PlayStation 4, Xbox One, OS X, Android et iOS, les prix variant de 20$ à 30$ selon la plateforme.

Partagez

À propos du journaliste

Jean-Richard Kenscoff

Répondre