Karmaka, quand deux vies valent mieux qu’une

0

Hugo Prévost

De bousier à être transcendant, est-il possible de soigner suffisamment son karma pour franchir les différentes étapes de l’existence, et s’assurer d’y parvenir en premier?

Lancé grâce à une campagne Kickstarter, le jeu de cartes Karmaka emprunte à l’hindouisme ses principes du karma et de la réincarnation. L’idée est fort simple: à l’aide d’un nombre limité de cartes à leur disposition, les joueurs doivent accumuler suffisamment de points karmiques pour franchir les différents niveaux de l’existence.

Le hic, c’est qu’une fois épuisées les cartes dans son paquet personnel et dans sa main, le joueur voit sa vie prendre fin et entame le trajet vers une réincarnation. S’il dispose de suffisamment de points karmiques, il passe à la prochaine des quatre étapes de l’existence. Sinon, c’est le recommencement au niveau actuel. Il faudra donc s’assurer de jouer assez de cartes pour s’avantager. Cependant, la course se complique avec la possibilité de réserver des cartes pour la « vie d’après », et donc préparer son jeu de cartes pour l’existence suivante, ainsi que de nuire aux autres joueurs en utilisant les habiletés des diverses cartes.

Nuire à son adversaire a toutefois un inconvénient: la personne visée aura en effet l’opportunité de jeter la carte employée dans la défausse, mais surtout de reprendre ladite carte à son compte et la réserver pour son propre prochain tour.

Qui sème le vent récolte la tempête, donc, et les interactions peuvent devenir rapidement frénétiques alors que les joueurs tentent non seulement de progresser dans l’échelle karmique, mais aussi de bloquer leurs adversaires.

Le tout se joue en une quinzaine de minutes à deux, et on a rapidement envie de rejouer une autre partie, et d’exploiter encore mieux les diverses possibilités offertes par les cartes.

On sourira un peu en trouvant, parmi les cartes à jouer, une « échelle karmique » miniature, spécialement conçue, nous dit-on, pour les amateurs de Karmaka devant se déplacer. Rendus là, une feuille en papier avec les valeurs numériques des différents niveaux karmiques ferait aussi l’affaire. Mais bon, il ne s’agit que de deux cartes supplémentaires, après tout. Et il faut donner ça aux jeux provenant de Kickstarter: on y trouve bien souvent des petits ajouts sympathiques du genre.

Publié par Hemisphere Games, Karmaka est un divertissement sympathique qui s’apprend et se joue rapidement. Tout pour vous mettre quelque points de côté en vue de votre prochaine vie…

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre