Communauto roulera en France avec Peugeot

0

Hugo Prévost

Partir, mais pour mieux revenir: l’entreprise Communauto, derrière le service d’autopartage du même nom et d’Auto-mobile, le service de transport en libre-service, annonce un partenariat avec le Français Peugeot pour faire circuler de nouveaux véhicules électriques sur les routes de l’Hexagone et viser une expansion mondiale.

Dans une déclaration transmise par courriel, le président-directeur général de Communauto, Benoit Robert, soutient que cette alliance vise à « développer la mobilité de demain ». « Cette alliance stratégique alliant capital, base industrielle et savoir-faire nous donnera des ailes et nous permettra de viser de nouveaux sommets », ajoute-t-il.

« Après le Québec, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et la France, c’est maintenant dans le monde entier que nous souhaitons exporter notre savoir-faire », poursuit M. Robert.

Déjà associé à Bolloré à Lyon et Bordeaux, à hauteur de 24%, et en discussion avec l’exploitant des Autolib pour lancer un service d’autopartage à Los Angeles, PSA (Peugot-Citroën) entend avec Communauto élargir son offre à d’autres usages.

Le partenariat avec Bolloré porte exclusivement sur des voitures électriques que l’on doit déposer à une station de recharge, tandis que Communauto, plus adapté à des villes moins denses, compte des véhicules électriques mais aussi à essence et hybrides que l’on peut garer plus librement dans un périmètre donné, rapporte de son côté Reuters.

Dans le cadre de son plan stratégique, PSA veut développer à côté de son métier traditionnel de conception et de construction automobile les activités liées aux nouveaux modes d’utilisation qui ne sont plus fondés sur la propriété d’un véhicule.

Ces activités, regroupées sous la marque « Free2move », doivent générer 300 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2021, sur des ventes globales que le président du directoire de PSA Carlos Tavares attend autour de 60 milliards d’euros à cet horizon.

« Cela reste marginal mais éventuellement ce chiffre sera bien supérieur, et dans six ans on se dira qu’on a été bien inspiré, parce que sans quoi on aurait complètement loupé la vague, ce qui n’est pas acceptable pour l’entreprise », a-t-il dit en marge d’une conférence de presse.

Chez Communauto, dont M. Robert demeure le principal actionnaire, on assure que le Québec ne sera pas laissé de côté avec ce nouveau partenariat. Ainsi, l’électrification complète du parc des véhicules Auto-mobile à Montréal est toujours un objectif sur cinq ans pour l’entreprise.  » L’objectif est de demeurer le joueur dominant au Québec, non seulement à Montréal, mais aussi à Québec, la ville qui nous a vu naître, à Sherbrooke et à Gatineau », mentionne le président.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre