Maison-Blanche 2016 – Le socialiste à gauche de la droite

0

René-Maxime Parent

« Quand on veut comparer Bernie Sanders et Donald Trump en disant que ce sont deux extrêmes, il y a disproportion totale. On compare quelqu’un qui est plutôt social-démocrate, de la gauche modérée – par rapport aux États-Unis c’est l’extrême gauche – à quelqu’un qui tient un discours sur la xénophobie », a affirmé le professeur de philosophie à l’Université de Montréal, Christian Nadeau sur les ondes de Radio-Canada. Où se situe le socialisme à l’américaine?

« Oui, c’est vraiment moi », a confirmé le candidat aux primaires démocrates, Bernie Sanders en voyant la photographie en noir et blanc de l’arrestation d’un étudiant de 21 ans que deux policiers traînent vers un panier à salade. Le négatif de la photo a été trouvé dans les archives du Chicago Tribune parmi d’autres images du jeune activiste. Arrêté le 12 août 1963, l’étudiant a résisté à son arrestation et a été condamné à une amende de 25$. Le cliché a été pris à l’angle de la 73e rue Sud et de l’avenue Lowe, dans le quartier Englewood.

Au début des années 1960, le Congress of Racial Equality, un groupe important de défense des droits civiques de l’Université de Chicago dirigé par Bernie Sanders a manifesté contre la ségrégation raciale dans le quartier d’Englewood. Les salles de classe mobiles nommées « Willis Wagons » par l’inspecteur des écoles de Chicago, Benjamin Willis, avaient pour but d’éviter que les enfants noirs de la zone fréquentent les écoles « blanches ».

« Son activisme, en tant que jeune étudiant du collège, a mis en place l’orientation qu’allait prendre son existence », a commenté un conseiller supérieur de la campagne électorale actuelle, Tad Devine. Diplômé d’une licence en arts et science politiques en 1964, le sénateur de l’État du Vermont, Bernie Sanders, garde toujours dans son portefeuille sa carte d’identité de l’Université de Chicago.

Candidat jeune

À l’âge de 74 ans, Bernie Sanders se trouve en marge de ses semblables de par son socialisme. Son appui provient plutôt de la jeune génération. Selon une étude de la firme YouGov, 26 pour cent des personnes âgées entre 18 et 39 ans ont une opinion favorable du socialisme contre 15 pour cent pour les personnes de plus de 65 ans, tandis que pour le Pew Research Center, presque la moitié des personnes âgées entre 18 et 49 ans sont favorables au socialisme.

« Lorsque que les jeunes pensent au socialisme, ou entendent ce terme, ils pensent tout de suite aux pays scandinaves, à la Suède et à la Norvège, où les gens semblent plus heureux et plus supportés (…) les vieilles générations pensent directement à l’Union soviétique, où la vie était dure et l’idée du socialisme n’est pas un moyen de s’en sortir collectivement », a affirmé la directrice du Centre for Information & Research on Civic Learning and Engagement de l’Université Tufts, Kei Kawashima – Ginsberg sur les ondes de NPR.

Le Canada a besoin de son propre Bernie Sanders, un politicien franc qui met en avant-plan les problèmes d’inégalités sociales et économiques pendant la campagne électorale, conclut le fondateur et rédacteur en chef du magazine The Walrus, Drew Nelles dans un éditorial publié le 26 février. Si le système canadien tend davantage vers la social-démocratie, la formation politique pancanadienne la plus à gauche, le NPD a rayé le terme « socialisme » de la définition de son parti.

S’exiler à l’île du Cap-Breton

« Tout à commencé au moment où, je suis sûr que vous l’avez entendu aux États-Unis, en tout cas nous l’avons entendu au Canada, les démocrates ce sont ceux qui disent « regarde, si tel ou tel candidat remporte l’élection, c’est fini, je ne suis plus là, je pars au Canada »», a affirmé le Canadien, Rob Calabrese sur les ondes de WBUR à Boston.

Habitant l’île de la Nouvelle-Écosse, Rob Calabrese a créé le site internet cbiftrumpwins.com avec l’objectif d’inviter les électeurs américains à immigrer à l’île du Cap-Breton dans l’éventualité où Donald Trump devient président des États-Unis. Consulté 650 000 fois d’après la CBC, le site a été amélioré pour en faire un guide touristique de la région.

« Selon moi, Monsieur Trump n’a pas plus d’adeptes dans le parti démocrate que dans le parti républicain. Nous savons que ses propos rendent les gens vraiment nerveux », a affirmé Rob Calabrese. L’île du Cap-Breton connaît un problème de dépeuplement, alors les électeurs mécontents sont les bienvenus pour retrouver la tranquillité.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre