The Expanse: un premier épisode prometteur

1

Il y a peut-être de l’espoir dans l’univers de l’adaptation de la science-fiction au grand (et petit) écran. Alors que la planète entière se passionne pour la sortie prochaine du septième opus de la saga Star WarsThe Force Awakens, la chaîne américaine SyFy, elle, lançait récemment en ligne le premier épisode de The Expanse, la télésérie adaptée de l’oeuvre littéraire du même nom.

Cette diffusion en avant-première – le véritable coup d’envoi est le 14 décembre – aura permis de calmer certaines craintes à propos des difficultés de transposition de ce « Game of Thrones dans l’espace ». Après tout, le défi était de taille: le système solaire né de l’imaginaire de James S.A. Corey regorge de détails plus « réalistes » sur les effets de l’exploration spatiale et de la vie ailleurs que sur notre vieille planète. Les personnages doivent se sangler dans des sièges spéciaux pour mieux encaisser l’effet de l’accélération des vaisseaux; la gravité est différente d’un endroit à un autre, et les gens ayant grandi dans la ceinture d’astéroïdes sont plus élancés, plus grands que les gens nés sur Terre ou sur Mars, pour ne donner que quelques exemples.

Difficile de filmer des acteurs sous une gravité lunaire ou martienne, certes, mais l’équipe responsable des effets spéciaux a fait du très bon travail, en fonction des circonstances. Il y a bel et bien des séquences en apesanteur, et grâce à la magie de l’informatique, les colonies extérieures regorgent effectivement d’habitants plus grands que les Terriens ou les Martiens. Les vaisseaux spatiaux sont eux aussi impressionnants, rejoignant, voire dépassant certainement les modèles montrés dans Battlestar Galactica, sans doute la seule télésérie spatiale ambitieuse digne de mention depuis le début du siècle.

Les amateurs avertis de la série remarqueront que le contenu de ce premier épisode annonce déjà un mélange des scénarios d’au moins les deux premiers livres (il en existe cinq pour l’instant), et tout porte à croire que les scénaristes ont adopté la même technique qui fait le bonheur de HBO avec Game of Thrones, soit de tenter de demeurer fidèle à l’esprit du scénario littéraire, sans toutefois s’astreindre à en respecter la lettre. Tant mieux si cela permet d’initier le grand public à cette saga de science-fiction riche en rebondissements, qu’il s’agisse de manigances politiques, ou encore de rencontres avec d’étranges extraterrestres.

Reste à savoir si SyFy pourra tenir le rythme de production et assurer la qualité de l’ensemble. Le petit réseau n’a certainement pas les moyens d’HBO, mais des surprises sont peut-être au rendez-vous…

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Un commentaire

  1. Pingback: Séance télé: The Expanse, l’appréhension galactique

Répondre