Navigation : économie mondiale

La pandémie aura profondément transformé le secteur de la vente au détail. Privées de consommateurs en magasin en raison des confinements, les entreprises se sont massivement tournées vers les achats en ligne, quand elles avaient l’occasion de le faire. Selon une récente étude de spécialistes liés au magazine The Economist, cet aspect de la vente au détail devrait ainsi venir à représenter le cinquième de toutes les ventes mondiales d’ici 2025.

Même le magazine The Economist s’en mêle: l’éditorial de son dernier numéro pointe d’un doigt accusateur l’indolence des élites et des politiques face au climat, avec un titre des plus pessimistes: « Le monde est en train de perdre la guerre contre les changements climatiques. »

L’industrie a eu le vent en poupe dans le monde entier en juillet, attestant d’un élan économique qui ne semble pas devoir se démentir au second semestre même si les grandes banques centrales occidentales se préparent à dénouer des politique monétaire ultra-accommodantes. 

L’économie mondiale pourrait bientôt « dérailler »: en pleine tempête boursière, le FMI a abaissé mardi ses prévisions de croissance et lancé une mise en garde face au ralentissement chinois et à la méforme persistante des autres pays émergents.

Les politiciens et les gens d’affaires se réunissant cette semaine dans les Alpes suisses devront faire face à un monde de plus en plus divisé, les pauvres prenant toujours plus de recul face aux super-riches, en plus de devoir affronter des fissures politiques aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient, les plus importantes du genre depuis des décennies.