Navigation : bots

Un effort coordonné sur Twitter visant à influencer l’élection présidentielle américaine du 3 novembre, en utilisant des trolls et des comptes disposant d’une très forte visibilité, a pour but de semer la discorde, exacerber les divisions politique et saper la confiance envers la démocratie américaine, selon une nouvelle étude de la RAND Corportation. Et ce pourrait bien être le Kremlin qui est derrière tout cela.

Des « bots », appelés à la rescousse pour élargir l’écosystème d’entreprises utilisant son application de messagerie Messenger, à ses efforts dans la vidéo, Facebook poursuit l’offensive pour élargir son empire bien au-delà du réseau social de ses débuts.