Navigation : accidents

Le Super Bowl, dont la 55e édition a lieu le 7 février à Tampa, en Floride, n’est pas seulement un événement incontournable de la culture américaine. C’est aussi le lieu d’origine d’un très grand nombre de mythes. Le Détecteur de rumeurs s’est arrêté sur quatre d’entre eux.

C’est un des mythes les plus sexistes qui soient, et il a la vie dure: « Attention, femme au volant ». Ou en France, « femme au volant, mort au tournant ». Or, les statistiques disent exactement le contraire: c’est à l’homme que revient la palme des accidents, constate le Détecteur de rumeurs.

Si l’arrivée des services de transport s’appuyant sur des applications mobiles, comme Uber et Lyft, est associée au retrait des rues de conducteurs moins capables, de multiplier les opportunités d’emploi et d’offrir davantage d’options en matière de déplacements, on lui associe également une hausse de la congestion routière et une multiplication des morts sur les routes.

Avec un total de 63 piétons tués, le bilan routier du Québec de 2016 s’est avéré particulièrement meurtrier: une hausse de 40 %, comparativement à 2015. Aux États-Unis, où le nombre de ces décès était également en hausse en 2016, des experts avancent une nouvelle cause pour expliquer ce phénomène: la distraction occasionnée par l’utilisation des téléphones cellulaires par les piétons.

Les rues de la ville de Montréal seraient légèrement plus sécuritaires, ont annoncé mardi le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Laurent Lessard, qui présentait le bilan routier du Québec pour l’année 2016.

Dans la foulée d’une série d’accidents mortels impliquant des cyclistes qui ont suscité la colère et l’indignation des citoyens comme des politiciens municipaux, la Ville de Montréal a dévoilé mercredi midi sa stratégie « Vision zéro » en matière de sécurité routière.