Médias américains: le grand melting-pot de la droite

0

La droite américaine s’entre-déchire-t-elle par médias interposés? À mesure que Fox News s’éloignait des arguments avancés par l’ex-président américain Donald Trump, celui-ci s’est tourné vers Newsmax et OAN, deux réseaux beaucoup plus campés à droite, et surtout plus disposés à répéter les allégations sans fondement de l’ancien locataire de la Maison-Blanche, y compris certains de ses pires mensonges. Selon une étude du Pew Research Center, cependant, de là à évoquer la disparition du plus vieux des trois réseaux, il y a tout un pas à franchir.

Les données recueillies dans le cadre d’un sondage effectué auprès d’un peu plus de 12 000 adultes américains, au début du mois de mars, sont claires: Fox News demeure le média de choix pour les téléspectateurs républicains. Mieux encore, environ le tiers des répondants s’identifiant comme démocrates et indépendants favorables aux démocrates écoutent le réseau pour y puiser leurs informations, alors qu’aucun membre de ces deux groupes ne se tourne vers Newsmax et OAN dans le même objectif.

Autre avantage pour Fox News, révèle le coup de sonde, son audimat est formé de Blancs, de Noirs et d’Hispaniques, alors que les deux autres réseaux ne peuvent compter que sur des républicains conservateurs et blancs.

En tout, 43% des répondants ont indiqué avoir écouté Fox News au cours de la semaine précédent la période du coup de sonde pour y trouver leurs nouvelles, soit environ quatre fois la proportion de gens disant s’être tournés vers Newsmax (10% ), et six fois celle de l’audimat d’OAN (7%). Cela correspond aussi, largement, à la proportion de répondants ayant consulté Fox News lors d’un précédent questionnaire (39%), présenté en novembre 2019.

En fait, l’audimat de Newsmax et d’OAN ressemble largement à la proportion de participants qui ont dit consulter le HuffPost (9%), le média en ligne The Hill (8%), ou encore l’émission de radio du commentateur de droite Sean Hannity (7%) pour y trouver des nouvelles de nature politique, révèle encore le coup de sonde du Pew Research Center.

De plus, s’il est tout à fait possible que des républicains en colère contre les résultats de l’élection présidentielle de novembre dernier, aux États-Unis, lors desquelles Joe Biden a triomphé de Donald Trump, ou encore des personnes manipulées par les mensonges d’une bonne partie de la droite à propos de cette même élection, soient passées chez Newsmax et OAN, justement en raison de la volonté de Fox News, après un certain temps, de rétablir les faits quant à l’absence totale de fraude de grande envergure en faveur des démocrates, le réseau vieux de plusieurs décennies fait encore le plein d’électeurs républicains, y compris chez la branche plus conservatrice de ces derniers.

Ainsi, 66% des républicains se disant plus à droite ont écouté Fox News entre le 8 et le 14 mars, période du sondage, tout comme 55% des républicains se disant modérés. Ces proportions chutent à 27% et 10% chez Newsmax, et à 19% et 7% chez OAN.

Nul doute que les réseaux d’information de droite continueront de se livrer à un affrontement plus ou moins direct. La situation pourrait même s’envenimer à l’approche des élections de mi-mandat, aux États-Unis. Mais l’éclatement du marché, avec la multiplication des émissions privées, podcasts et autres produits médiatiques lancés par des personnalités de la droite américaine, pourrait aussi tracer un portrait particulièrement complexe chez nos voisins du Sud.

Abonnez-vous à l’infolettre!

Encouragez Pieuvre.ca


Autres contenus:

Entretiens journalistiques #52: la vision étudiante du journalisme

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre