10 millions de systèmes solaires… mais pas de technologie extraterrestre

0

Un radiotélescope installé dans une zone rurale de l’ouest de l’Australie vient de compléter la plus importante recherche, à basse fréquence, pour tenter de débusquer des technologies extraterrestres, en analysant une section du ciel contenant au moins 10 millions d’étoiles. Selon l’étude publiée dans Publications of the Astronomical Society of Australia, il n’y a cependant aucune trace de présence d’autres espèces intelligentes.

Les astronomes ont utilisé le télescope appelé Murchison Widefield Array (MWA) pour observer le ciel autour de la constellation des Voiles.

Ces travaux ont été effectués par l’astronome Chenoa Tremblay et le professeur Steven Tingay, de l’Université Curtin, qui est rattachée à l’International Centre for Radio Astronomy Research

Selon la Dre Tremblay, le télescope était à la recherche de puissantes émissions radio à des fréquences similaires à celles de la radio FM, ce qui pourrait indiquer la présence d’une source technologique évoluée.

Ces émissions possibles sont appelées « technosignatures« .

« Le MWA est un télescope unique, avec un champ d’observation extraordinairement large, ce qui nous permet d’observer des millions d’étoiles à la fois », a-t-elle dit.

« Nous avons observé le ciel autour de la constellation des Voiles pendant 17 heures, et nos recherches ont été au moins 100 fois plus vastes et importantes que ce qui a été accompli auparavant. Avec ces données, nous n’avons pas trouvé de technosignatures – aucun signe de vie intelligente. »

De son côté, le professeur Tingay indique que bien qu’il s’agisse de la plus vaste étude du genre jusqu’à présent, il n’est pas choqué par les résultats. « Comme le notait Douglas Adams dans Hitchhikers Guide to the Galaxy, « l’espace est vraiment, vraiment grand ». »

« Et bien que ce soit une étude très ambitieuse, le volume d’espace observé correspond à vouloir tenter de trouver quelque chose dans les océans de la Terre, mais de ne fouiller que dans un espace représentant une piscine hors terre installée dans la cour d’une maison. »

« Puisque nous ne pouvons pas tenir pour acquis de quelle façon des civilisations extraterrestres pourraient utiliser la technologie, nous devons chercher de différentes façons. En utilisant un radiotélescope, nous pouvons explorer un espace de recherche en huit dimensions », a-t-il ajouté, sans toutefois préciser sa pensée sur ce point.

« Nous devons continuer à chercher », a-t-il lancé.

Le MWA est un précurseur pour un futur instrument d’astronomie, le Square Kilometre Array, un projet d’observatoire de près de 2 milliards de dollars, avec des télescopes dans l’ouest de l’Australie et en Afrique du Sud.

« Avec le SKA, nous pourrons observer des milliards de systèmes solaires, histoire de chercher des technosignatures dans cet océan astronomique. »


Autres contenus:

L’insoutenable légèreté de la gravité

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre