Moteur, caméra, gueuleton!

0

Les amateurs du septième art et de bons petits plats ont rendez-vous dans la région de Charlevoix – et plus précisément à Baie-Saint-Paul – les 3, 4 et 5 novembre pour la première édition du festival Cuisine, cinéma et confidences.

Le concept est simple: rassembler sous un même toit cinéphiles, fins palais et amateurs d’autres plaisirs terrestres en un seul lieu pour non seulement visionner des films offrant la part belle à l’art culinaire, mais aussi succomber soi-même à l’appel du ventre… et pourquoi pas multiplier les belles rencontres entre deux séances de mastication ou deux scènes mettant l’eau à la bouche?

Voilà donc l’invitation lancée pour le premier événement du genre au Québec. Sous la gouverne du chef Jean Soulard, et avec Christian Bégin comme porte-parole, nul doute que les plus tatillons des cinéphiles et amateurs de bonne chair seront comblés. L’équipe de promotion emploie le terme épicurieux, certainement en lien avec l’implication de M. Bégin, qui lançait justement récemment une gamme de produits gastronomiques en collaboration avec une chaîne de supermarchés, mais on a beau nous promettre mondes et merveilles, il y a de ces frontières que l’on refuse de franchir.

Ceci étant dit, le programme de la portion cinématographique devrait plaire: on y passera à la fois de la fiction et du documentaire, qu’il s’agisse du classique Ratatouille, du Nez de Kim Nguyen, l’indémodable Festin de Babette, ou encore La ferme, un regard franc et cru sur l’industrie agroalimentaire moderne au Québec. De quoi faire saliver, mais aussi alimenter les discussions. Car qui dit bouffe dit réseaux logistiques, chaînes de transformation, emplois, pollution, impacts environnementaux, prix des terres agricoles, techniques industrielles ou encore revival artisanal… Du champ ou de l’étable à l’assiette, les étapes sont nombreuses et bien comprendre le fonctionnement de cette industrie toujours plus importantes permet de mieux apprécier les produits locaux, par exemple, ou de modifier nos habitudes alimentaires. On a beau faire un festin de roi, encore faut-il pouvoir espérer renouveler l’expérience un jour!

C’est donc probablement la tête plein d’odeurs imaginées ou bien réelles, et l’estomac amplement satisfait que l’on rentrera de Charlevoix après les trois jours de ce festival Cinéma, cuisine et confidences. En attendant le mois de novembre, le sucre à la crème, les truffes et la pâte de fruit offerts aux journalistes en marge de la conférence de presse, lundi à Montréal, ont fait le bonheur sucré de ce journaliste…

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre