Sirop d’érable: la saison a été bonne pour les producteurs québécois

0

La production de sirop d’érable a atteint un record ce printemps au Québec, annonce mercredi la Fédération des producteurs acéricoles du Québec dans une note d’information transmise par voie de communiqué.

Selon cette note, quelque 152,2 millions de livres du liquide ambré auraient ainsi été récoltées à l’aide de 44,2 millions d’entailles. « Jamais les producteurs québécois n’ont produit autant de sirop d’érable », mentionne la Fédération.

En 2016, 148 millions de livres avaient été récoltées, ce qui avait battu le record de 120 millions de livres atteint en 2013. C’est la région du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie qui, cette année, a connu le meilleur rendement à l’entaille avec 3,89 livres de sirop d’érable: un niveau historique pour cette région la plus à l’est, poursuit-on, toujours par voie de communiqué.

La Fédération indique pourtant que la saison des sucres 2017 avait débuté rapidement, en février, alors que tous les producteurs n’étaient pas nécessairement prêts. Deux semaines de froid ont toutefois suivi ce redoux, ce qui a permis aux acériculteurs « d’ajuster  leur équipement et d’être enfin prêts lorsque le redoux est de nouveau arrivé vers la fin mars ». La température « idéale » pour la coulée des érables s’est finalement poursuivie jusqu’au début mai pour les régions plus à l’est.

« Depuis 2013, la température est de notre côté ! Elle nous offre des printemps frais qui se caractérisent par des dégels lents, ce qui a un impact direct sur le volume d’eau d’érable récoltée. Également, nos producteurs sont de mieux en mieux formés et peuvent compter sur les avancées technologiques qui leur permettent d’obtenir un rendement maximum, explique Serge Beaulieu, président de la Fédération. Cette récolte nous permettra d’accroître notre présence sur les marchés étrangers en continuant à investir en promotion et développement des marchés et en collaborant avec nos acheteurs de sirop d’érable qui, eux, exportent notre or blond. »

Sur les cinq millions d’entailles octroyées à l’automne 2016, seulement 1,4 million était en production cette saison. Les acériculteurs ont deux ans, soit jusqu’à la saison 2018, pour exploiter ces nouvelles entailles. C’est donc dire qu’en 2018, un total de 48 millions d’entailles devrait être en production, ce qui ajoutera près de 15 millions de livres de sirop d’érable supplémentaires sur les marchés, indique la Fédération.

Au total, ces 152,2 millions de livres de sirop d’érable représentent des revenus de 410 millions de dollars pour les acériculteurs du Québec, mais aussi 308 000 barils de sirop, ou encore l’équivalent de 24 piscines olympiques.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre