Gliese 1132b: une atmosphère, mais de quoi?

0

C’est une chose que d’annoncer qu’on a découvert une atmosphère autour d’une planète. C’en est une autre que de dire de quoi cette atmosphère est faite.

Le 6 avril, des astronomes européens ont annoncé une première: la détection d’une atmosphère autour d’une planète à peu près de la taille de la Terre — une fois et demie sa taille. Cette planète tourne autour de l’étoile Gliese 1132b (ou GJ 1132b), située à 39 années-lumière.

Il manque toutefois un gros morceau au casse-tête: on n’a aucune idée de ce qui compose cette atmosphère. La détection consiste en une analyse très fine des données du « transit », c’est-à-dire ce moment où la planète passe exactement entre son étoile et nous. Ce passage permet d’évaluer la taille et la masse de la planète et — c’est là la première — l’infime variation de lumière a aussi permis aux astrophysiciens de conclure à la présence d’une atmosphère. Mais c’est une détection indirecte : on ne peut pas voir cette atmosphère, et encore moins en analyser la composition. Tous les scénarios qui ont entouré cette découverte — il pourrait soi-disant s’agir d’une planète habitable, elle pourrait abriter un océan, etc. — sont donc pures spéculations. Pour en savoir plus, il faudra faire de Gliese 1132b une des priorités du télescope spatial James-Webb, lors de sa mise en orbite en 2018.

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse

Répondre