Gagner une nuit au château du comte Dracula

0

René-Maxime Parent

À l’Halloween, les gagnants du concours lancé par Airbnb passeront la nuit au fameux château de Bran en Roumanie, dans la région de Transylvanie.

Avec Bram Stoker’s Dracula ( 1992 ), le cinéaste Francis Ford Coppola revient aux origines du mythe. Le film commence avec la visite du clerc de notaire Jonathan Harker ( Keanu Reeves ) au château lugubre du prince Vlad Dracul ( Gary Oldman ). Inspiré par ce lieu, l’auteur Bram Stoker a fixé l’histoire du « roi » des vampires dans son roman gothique Dracula publié en 1897. C’est son petit petit-fils, Dacre Stoker qui guidera les deux gagnants dans le château qui compte 57 chambres.

Le directeur du château de Bran, Alexandru Priscu a confié à Romania-insider.com qu’il s’agit de la première fois que des gens passent la nuit sur les lieux depuis 1948. Le duo dormira dans leurs cercueils respectifs, luxueux et bordés de velours, dans la crypte. La nuitée est d’une valeur de 3000 euros. Les participants devaient répondre à la question: qu’est-ce que vous diriez au comte Dracula si vous le rencontriez dans le château?, avant le 26 octobre.

L’année dernière, la compagnie Airbnb avait réservé les Catacombes de la ville de Paris pour une nuit au coût de 350 000 dollars américains.

Cauchemar

Outre les multiples problèmes engendrés par Airbnb – augmentation du prix des loyers, concurrence déloyale envers le milieu de l’hôtellerie et vandalisme -, certains utilisateurs ont eu droit à de vilaines surprises.

À Vilalba Sasserra en Espagne, un couple de Français qui avait loué une maison sur Airbnb a vu débarquer des policiers d’élite pendant qu’ils prenaient leur petit-déjeuner sur la terrasse, rapporte Franceinfo le 29 septembre. La dizaine d’hommes lourdement armés venaient perquisitionner la demeure appartenant au chef d’un réseau néonazi.

L’Independent du 18 octobre rapporte les gîtes ridicules vendus sur le site: un igloo « hand made » en Autriche, l’arrière d’un taxi à Long Island, la cale d’un bateau rangé sur une ferme dans l’État de New York, un cabanon à Portland et une tente pour une personne dans une cour à Berkeley.

Cependant, l’hôte néonazi et les gîtes de fortune ne seront jamais aussi cauchemardesques que de passer la nuit dans un Taco Bell situé à Chatham en Ontario. Qui rêverait de dormir dans ce genre d’établissement aseptisé sous un logo tape à l’œil où les employés baignent dans le gras et les agents de conservation toute la journée? Cette odeur chimique indélogeable délimitant le territoire de ce type de restaurant du coin de la rue au conteneur à déchets.

Le gagnant de ce concours a pu inviter trois de ses amis à passer la nuit du 17 octobre dans le restaurant, rapporte le magazine Fortune le 6 octobre. Le quatuor était encouragé à manger des « Steak Doubledillas » au lit.

« Malheureusement, le concours était ouvert à tous les Canadiens à l’exception des résidents du Québec », poursuit Fortune.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre