Le « 0 » en chiffre et en lettres

0

René-Maxime Parent

Avant la conquête espagnole de l’Amérique, la civilisation maya représentait le zéro par un coquillage sur le dos de sa coquille. Le mathématicien et historien des mathématiques, Amir D. Aczel a plutôt cherché l’origine du zéro en Orient, rapporte El País le 12 septembre.

Après avoir voyagé en Thaïlande, au Laos, au Cambodge et dans plusieurs autres pays, ainsi qu’après avoir interviewé des trafiquants d’art, des explorateurs, des politiciens et des victimes de la dictature des Khmers rouges, l’historien des mathématiques a finalement trouvé. Dans un magasin en ruine du gouvernement cambodgien, une pierre gravée d’un zéro figuré par un point est la preuve que le zéro provient de l’Orient.

L’archéologue français, George Coedès a été le premier à identifier la fameuse pierre en 1931, une pierre trouvée quatre décennies plus tôt dans un temple du village de Sambor situé le long du fleuve Mékong au Cambodge. Expert en langue khmer, l’archéologue a traduit l’inscription de la façon suivante : l’ère çaka est arrivée à l’année 605 du cinquième jour de la lune décroissante. Cette date correspond à l’an 678 de notre ère, c’est-à-dire le zéro gravé le plus ancien connu à ce jour.

L’inscription est demeurée intacte pendant treize siècles et a résisté à la dictature des Khmers rouges de 1975 à 1978. Le court règne de Pol Pot a provoqué la mort d’environ deux millions de Cambodgiens, soit le quart de la population du pays. Les Khmers rouges ont détruit des vestiges historiques, dont le temple du village de Sambor et 10 000 objets archéologiques.

Le mathématicien et historien des mathématiques, Amir D. Aczel est décédé d’un cancer à l’âge de 65 ans, peu de temps après la publication de son ouvrage Finding Zero : A Mathematician’s Odyssey to Uncover the Origins of Numbers.

Écriture

Dans son essai Le degré zéro de l’écriture parut en 1953, le sémiologue Roland Barthes attribue le degré zéro à l’écriture journalistique. Il précise qu’il s’agit de l’écriture journalistique à son niveau le plus neutre – indicatif et amodal – omettant la personnalisation, les figures de style, le ton familier, etc. L’objectif est de dépasser la Littérature, poursuit-il.

La nouvelle écriture neutre se place au milieu de ces cris et de ces jugements, sans participer à aucun d’eux; elle est faite précisément de leur absence; mais cette absence est totale, elle n’implique aucun refuge, aucun secret; on ne peut donc pas dire que c’est une écriture impassible; c’est plutôt une écriture innocente, illustre-t-il. L’Étranger, le premier roman d’Albert Camus paru en 1942, aurait inauguré cette parole transparente.

Pour le sémiologue, l’écriture neutre retrouve l’instrumentalité de l’art classique sans que l’écriture soit au service de l’idéologie dominante. Ainsi, l’écrivain a accès à un nouveau mode d’expression dans un contexte « silencieux ».

À l’heure de la mondialisation, où la Terre apparaît comme un globe, le zéro est devenu le symbole vert de la réduction des gaz à effet de serre.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre