Isle of Skye, la stratégie à l’écossaise

0

Hugo Prévost

L’île de Skye est l’un des plus beaux endroits du monde, avec ses plages de sable blanc, ses vertes collines, ses montagnes… et ses fermes valant un point de victoire par tour. Inspiré de la géographie de l’île écossaise du même nom, Isle of Skye est un jeu de stratégie et de construction s’inspirant du très populaire Carcassonne.

Sur cette île, donc, de deux à cinq chefs de clan se livrent une chaude lutte pour accumuler le plus de points de victoire. Point d’armées à déplacer, ici, mais plutôt un territoire à aménager en plaçant des tuiles de terrain autour de son château. L’idée ressemble au principe de fonctionnement de Carcassonne, donc, où il faut également aménager le territoire en créant des « zones » valant un nombre spécifique de points de victoire, mais les concepteurs du jeu, distribué ici par Fun Forge, ont décidé de complexifier un peu les choses.

Outre la notion de hasard représentée par la pige à l’aveugle de ces fameuses tuiles terrain, les joueurs ont la possibilité d’acheter une tuile d’un autre joueur à chaque tour, tout en greffant eux-mêmes un prix à leurs propres tuiles. En procédant à ces achats, et en plaçant ensuite les tuiles autour de son château, le joueur doit aussi tenir compte du fait que les conditions de victoire changent à tous les tours. En effet, une autre série de pièces, servant à déterminer le score, celles-là, est pigé en début de partie, et deviendront valide uniquement à certains moments du jeu. Il est donc nécessaire de penser au tour actuel, mais également à ceux qui suivront, histoire d’accumuler le plus de points possible.

Tout cela semble complexe, et une première lecture du très mince, mais très explicatif manuel n’aide pas nécessairement à rassurer sur la faisabilité d’une partie sans heurts. Mais les apparences sont trompeuses, et il suffira d’un seul tour, manuel en main pour les néophytes, et tous se sentiront à l’aise. Quant à véritablement maîtriser toutes les subtilités du jeu et des stratégies à adopter, il s’agira là d’un objectif dont l’atteinte reposera dans la récidive.

Recommandé pour les 8 ans et plus, Isle of Skye a facilement charmé un groupe de cinq adultes dans la trentaine. Le jeu, de belle facture, comporte des pièces solides en carton bien découpé et bien illustré. Le manuel, tel que mentionné plus haut, est suffisamment succinct et clair pour éviter que les incompréhensions nuisent au plaisir. Certaines précisions pourraient être apportées dans des cas précis, mais quitte à jouer avec des règles légèrement erronées, autant qu’elles s’appliquent à tous sans exception.

Petit ajout fort sympathique, le jeu est livré avec un solide sac en toile dans lequel entrent tous les jetons, pièces et morceaux, plutôt qu’avec de banals sacs en plastique. Ce sont de petites attentions comme celle-ci qui témoignent de l’amour des concepteurs de jeux de société envers leurs créations.

La copie d’Isle of Skye a été fournie par la boutique Le Valet d’Coeur

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre