Restaurants: quand le ventre fait un appel du pied

0

Pieuvre.ca

Les Canadiens se fieraient carrément à leurs « trippes » lorsque viendrait le temps de choisir un plat et un endroit où le déguster, selon un coup de sonde commandé par Pages Jaunes.

Le sondage indique ainsi que l’estomac a préséance sur ce type de décision, trouvant grâce auprès de 47% des répondants, comparativement au cerveau (26%) ou au coeur (19%).

Paradoxalement, quand on demande aux Canadiens ce qui décrit le mieux la façon dont ils choisissent un restaurant, plus de la moitié (52 %) répondent qu’ils vont simplement à leur restaurant préféré, une décision qui vient du cœur. Cela démontre que les émotions, notre esprit et notre corps sont souvent en porte-à-faux quand vient le temps de décider quoi et où manger, écrit Pages Jaunes dans un communiqué publié en ligne.

Le sondage a par ailleurs révélé que les critiques et commentaires occupent une place importante dans le processus de prise de décision relatif à la réservation d’une table ou à une commande au restaurant. En fait, 41 % des Canadiens considèrent les recommandations de leurs amis, de leur famille ou de leurs collègues comme un élément déterminant de leur décision, tandis que 27 % se concentrent sur les restaurants qui ont reçu de bonnes critiques.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre