Les cinéphiles montréalais un peu moins enthousiastes

0

Pieuvre.ca

Mauvaise nouvelle pour les exploitants de salles de cinéma de la région métropolitaine: la fréquentation serait légèrement en recul à Montréal, avec une baisse de 1 %. Ailleurs au Québec, pourtant, on parle plutôt d’une solide croissance de 10 %.

Dans une note d’information publiée mercredi par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec, on apprend également que depuis 2009,  les entrées dans les cinémas montréalais ont diminué de façon ininterrompue, pour une baisse cumulative de 27 %, comparativement à 19 % pour le reste du Québec.

Cette disette ne semble toutefois pas affecter les superproductions provenant d’Hollywood, puisque le succès des 10 films américains les plus vus a permis de faire progresser de 6 % l’assistance aux films projetés en salle. Au total, on recense deux millions d’entrées en plus par rapport aux 10 films américains les plus vus en 2014.

Les films britanniques (+ 0,6 M d’entrées) et québécois (+ 0,3 M) ont aussi contribué à la croissance observée. Star Wars: Le réveil de la force est le film le plus vu de 2015, malgré une sortie en salle dans les derniers jours de l’année. « En moyenne, chaque film états-unien a été projeté à 2 703 reprises, chaque film québécois, 762 fois et les autres films, 462 fois », mentionne le communiqué.

Dans l’ensemble du Québec, les films québécois récoltent 8 % de l’assistance en salle, en hausse pour une troisième année. Dans la majorité des régions administratives, cette part est supérieure, notamment dans le Bas-Saint-Laurent (14 %) et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (13 %). Les régions de Laval (6 %) et de Montréal (5 %) se distinguent avec un résultat sous la moyenne. De plus, ces deux régions sont celles où les projections en français récoltent les plus faibles parts de l’assistance avec respectivement 46 % et 33 %, conclut l’Observatoire dans sa note d’information.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre