Les heures verticales, la maturité de Louis-José Houde

0

Rire, mais rire parfois plus sérieusement: l’humoriste Louis-José Houde, qui continuera de donner des représentations de son plus récent spectacle Les heures verticales jusqu’à la mi-décembre, propose une captation vidéo de son passage à la Tohu, la Cité des arts du cirque de Montréal.

Aujourd’hui âgé de 37 ans, Louis-José Houde a su gagner une certaine maturité au fil des ans. Disparu (ou presque), ce comique débitant des gags à cent à l’heure. Aujourd’hui, son ton est un peu plus posé. Et surtout, les sujets abordés sont plus sérieux, plus humains. Les heures verticales, comme l’explique lui-même l’humoriste, sont ces moments où une personne doit être forte, et doit se tenir droite pour passer à travers une épreuve.

Au fil du spectacle, l’homme cumulera les gags plus traditionnels, bien entendu, mais abordera aussi entre autres la question de la démence, de la mort, et plus généralement de la vieillesse et de la diminution graduelle des facultés. Toujours dans une perspective humoristique, bien entendu, mais on sent que l’humoriste est plus à l’aise avec son public, et est en mesure de transformer ses anecdotes personnelles en moments de tendresse qui font parfois sourire, voire carrément rire.

Sur le plan scénographique, le choix de la Tohu comme lieu de tournage (et de spectacle, bien entendu) est particulièrement intéressant. L’utilisation de la scène circulaire permet non seulement à Louis-José Houde de se déplacer en tous sens pour présenter ses textes, mais aussi aux caméras de capter le spectacle d’un côté comme de l’autre, offrant bien sûr une liberté quasi-absolue qui se répercute sur le DVD. L’image est léchée, fluide… bref, la facture visuelle de ce coffret DVD est particulièrement intéressante. À l’image, certainement, de l’humoriste lui-même, qui a su développer son propre style avec les années, loin de la vulgarité d’un trop grand nombre d’individus se prétendant « drôles » au Québec.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre