Navigation : logements sociaux

À chaque chose, malheur est bon? La pandémie de COVID-19 aura déclenché un débat international sur les priorités à adopter dans le contexte de la relance économique pour sortir de la crise. Ainsi, à travers les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, une bonne partie de la population réclame des transformations fondamentales des systèmes économiques, voire une refonte complète, selon une nouvelle étude du Pew Research Center.

Des normes un peu moins serrées pour les constructeurs d’immeubles, mais toujours cette volonté de « préserver l’équilibre » et ainsi permettre aux Montréalais de continuer d’acheter et de louer des logements dans la métropole, et ce à des prix raisonnables: l’administration Plante a dévoilé jeudi la nouvelle mouture de son Règlement pour une métropole mixte. L’annonce a fait réagir autant du côté des organismes communautaires que de la classe politique, sans oublier le milieu économique.

Sommes-nous au début d’une nouvelle crise du logement au Québec? Selon Philippe Hurteau, chercheur à lIRIS, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, le retour à la normale sur le marché locatif après la précédente crise, au début des années 2000, a en fait occulté certains problèmes systémiques qui, inéluctablement, allaient mener à ce qui est qualifié de crise par plusieurs intervenants, mais de simple « rareté » par le gouvernement Legault.