Navigation : zombies

Qu’est-ce qui fait un bon film de zombies? Bien des réalisateurs continuent de se casser les dents (sans jeu de mots) sur cette question, et si l’on peut possiblement avancer une liste des long-métrages de ce genre qui sont réussis, il est désolant de constater que même avec des moyens considérables, Zack Snyder rate la cible dans Army of the Dead.

Racontant les péripéties de Yan Faucher, un adolescent qui, un an après sa mort tragique, revient à la vie sous la forme d’un zombie, Mort et déterré mélange horreur, aventure et humour pour produire une série qui plaît autant aux jeunes qu’aux adultes, et Pieuvre a eu le plaisir de s’entretenir avec ses deux créateurs, l’auteur, Jocelyn Boisvert et le dessinateur Pascal Colpron.

Tous les univers cinématographiques ne méritent décidément pas d’être approfondis et on l’apprend souvent à la dure. C’est le cas de ce Peninsula, qui nous arrive en DVD après un court passage en salles sombres (et en IMAX notamment) dans le contexte pandémique ironiquement approprié, sorte de suite indépendante et dérivée du succès coréen Train to Busan qui ne s’avérait certainement pas aussi réussi qu’on avait semblé nous le vanter. Une chose demeure sûre, à côté de cette affreuse nouvelle proposition, c’était une grande œuvre.

Des morts-vivants, de l’humour (mordant) et une réalisation hors-pair… que demander de plus? Shaun of the Dead, sorti en 2004, saura combler vos attentes, tout en vous assurant votre lot de chair fraîche.

Point de paroles ou de musique des Cranberries, dans ce Zombie Army 4 – Dead War. Ou de cette tension constante qui prévalait dans Left 4 Dead et sa suite, alors que le « directeur » pouvait à tout moment lâcher une horde de mangeurs de chair fraîche contre les joueurs. Mais il y a certainement quelque chose de particulièrement accrocheur dans cette quatrième déclinaison de cette série développée par Rebellion.

Ah, quoi de mieux, après un roman évoquant la colère et l’envie de tuer, et avant d’évoquer un essai abordant la terrifiante question de la lente autodestruction de notre civilisation, qu’un roman racontant la fin de notre civilisation et la multiplication de créatures ayant le besoin primal de consommer de la chair fraîche? Nécropolitains, de Rodolphe Casso, transforme suffisamment les clichés de l’univers des morts-vivants pour devenir un roman particulièrement prenant, où l’on découvrira la capitale française sous un tout autre angle.

Malgré son lot d’imperfections, Little Monsters parvient à séduire de manière inattendue tout en insufflant son propre vent de fraîcheur au genre éculé à la fois du film de zombies, mais aussi plus spécifiquement de la comédie de zombies. Un petit délire à rattraper chez soi sans modération.

Jim Jarmusch nous a donné plusieurs grands films par le passé (Stranger Than Paradise, Down by Law, Coffee and Cigarettes, etc.), mais malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas de The Dead Don’t Die, son plus récent long-métrage disponible cette semaine en 4K, Blu-ray et DVD.

Bien que les morts-vivants soient omniprésents dans les jeux vidéo, il n’existait pas vraiment de jeu de stratégie en temps réel peuplé par des hordes menaçantes de zombies, un oubli que vise à corriger They Are Billions.