Navigation : violences

Les forces de sécurité du Venezuela font preuve d’un recours excessif à la force qui a fait des dizaines de morts pour réprimer les manifestations contre le président Nicolas Maduro et ont arbitrairement placé en détention plus de 5000 personnes depuis avril, dont plus d’un millier sont toujours emprisonnées, a déclaré mardi le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH). 

Israël a renforcé les mesures de la sécurité dans la vieille ville de Jérusalem et des heurts se sont produits à l’occasion des prières du vendredi, le premier ministre Benjamin Netanyahu ayant décidé le maintien des détecteurs de métaux à l’entrée de l’esplanade des Mosquées. Au moins trois Palestiniens ont été tués. 

Au moins un tireur embusqué a abattu cinq policiers de Dallas (Texas), en plus d’en blesser sept autres lors d’une attaque aux connotations raciales ayant pris fin lorsque la police a employé un robot transportant une bombe pour le tuer, a déclaré vendredi le chef de la police municipale, visiblement sous le choc.

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnistie internationale a estimé jeudi que les « graves erreurs » policières au Brésil, touchant principalement les jeunes noirs des favelas, menacent la tradition olympique à un peu plus de deux mois de l’ouverture des JO de Rio (5 au 21 août).

L’Irak s’enfonçait dans la crise mardi avec une session chaotique du Parlement et d’importantes manifestations exigeant la formation d’urgence d’un nouveau gouvernement pour mettre en oeuvre les réformes anticorruption.

Le favori de la course à l’investiture républicaine, Donald Trump, a rejeté une bonne partie de la responsabilité des violences lors de ses meetings sur des « agitateurs professionnels », alors même qu’une vidéo montre un de ses opposants passés à tabac et un autre saisi, semble-t-il, par le directeur de campagne du candidat, écrit Reuters.