Navigation : vieillissement

Environ deux milliards de personnes en plus devraient habiter notre planète d’ici le milieu du 21e siècle, portant la population mondiale à environ 9,7 milliards d’individus, révèle un nouveau rapport des Nations unies. En 2100, la Terre devrait compter près de 11 milliards d’humains.

Deux frères jumeaux. L’un est allé dans l’espace pendant 340 jours. Des changements à ses gènes ont fait les manchettes l’an dernier, et les résultats sont finalement parus cette semaine. Mais que ces changements soient une bonne ou une mauvaise chose, personne ne s’entend là-dessus.

L’écart continue de se creuser entre le nombre d’enfants et le nombre de personnes âgées, révèle Statistique Canada dans une note d’information publiée lundi. Le pays compte donc, aujourd’hui, 106 personnes de 65 ans et plus pour 100 enfants âgés de 0 à 14 ans. Il y a une trentaine d’année, le ratio était plus qu’inversé, avec deux fois plus de jeunes enfants que d’aînés.

Les milléniaux sont ciblés par les entreprises, les politiciens s’adressent aux familles nucléaires de la classe moyenne, mais l’Occident connaît un vieillissement de la population. Le documentaire L’amour à la plage (2018) de Judith Plamondon et Lessandro Sócrates ouvre une fenêtre sur le phénomène de ces jeunes vieux dans le panorama de la Floride.  

Nous ne pouvons éviter de vieillir et la démographie québécoise nous le rappelle alors que la cohorte des personnes âgées dépasse désormais celle des 14 ans et moins. L’objectif devient donc de rester en santé le plus longtemps possible.

Si la question de l’immigration continue de provoquer de vifs débats au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, l’argument économique, lui, semble favoriser les partisans de l’arrivée de nouveaux travailleurs. Selon un récent rapport du Conference Board du Canada, la croissance économique nationale diminuerait de près de la moitié en cas d’arrêt total de l’immigration.