Navigation : vie extraterrestre

Au moment où le robot Perseverance, de la NASA, entame sa recherche de traces de vie à la surface de Mars, une nouvelle étude suggère que le sous-sol martien pourrait être un bon endroit où trouver de la vie extraterrestre sur la planète rouge.

À l’aide de nouvelles données fournies par le télescope spatial Kepler, il est estimé qu’il pourrait y avoir quelque 300 millions de mondes potentiellement habitables dans notre galaxie. Certains d’entre eux pourraient même se trouver relativement près de notre système solaire, soit à moins de 30 années-lumière de notre monde. Ces conclusions, auxquelles sont parvenus des chercheurs de la NASA, du SETI Institute et d’autres organisations d’un peu partout dans le monde seront publiée prochainement dans The Astronomical Journal.

Catherine Neish compte les jours jusqu’à son lancement spatial. Si cette chercheuse spécialisée en géologie planétaire ne se prépare pas à quitter le plancher des vaches, elle joue un rôle essentielle dans le cadre d’une mission interplanétaire – envoyer un drone robotisé sur Titan, la lune de Saturne, pour tenter d’y trouver de la vie. Date du départ: 2027.

On aurait découvert, dans l’atmosphère de la planète Vénus, un indice comme quoi il y aurait de la vie là-bas, ont vibré cette semaine tous les médias et toutes les alertes de réseaux sociaux. Bien que l’annonce soit sérieuse, il subsiste de nombreux bémols, constate le Détecteur de rumeurs.

Un radiotélescope installé dans une zone rurale de l’ouest de l’Australie vient de compléter la plus importante recherche, à basse fréquence, pour tenter de débusquer des technologies extraterrestres, en analysant une section du ciel contenant au moins 10 millions d’étoiles. Selon l’étude publiée dans Publications of the Astronomical Society of Australia, il n’y a cependant aucune trace de présence d’autres espèces intelligentes.

En 1995, deux scientifiques ont découvert une première exoplanète, soit une planète se trouvant à l’extérieur d’un système solaire, et qui orbite autour d’une étoile qui n’est pas la nôtre. Depuis cette percée, quelque 4000 exoplanètes ont été découvertes, dont certaines candidates pour qu’on y trouve de possibles formes de vie. Mais une nouvelle méthode pourrait permettre d’accélérer cette recherche d’une autre civilisation que la nôtre dans cet univers si gigantesque.

Y a-t-il de la vie ailleurs dans l’univers? Cette question vieille comme le monde pourrait maintenant avoir eu droit à une réponse – à tout le moins, une réponse partielle – de la part d’une équipe de chercheurs. Ceux-ci estiment qu’il pourrait exister une trentaine de civilisations intelligentes à travers notre galaxie, la Voie lactée. Il s’agit d’une grande avancée, disent-ils, par rapport aux précédentes estimations variant entre zéro et plusieurs milliards.