Navigation : ukraine

À la une
0

La Russie montre les dents en Ukraine, puis tend une branche d’olivier

La Russie menait vendredi des
manoeuvres militaires impliquant des forces terrestres et
navales russes installées en Crimée, annexée en mars 2014 par la
Russie, dans un contexte de tension renouvelée entre Kiev et
Moscou.
L’armée russe opère ainsi un test grandeur nature des
troupes, environ 2.500 soldats, et des armements, environ 350
véhicules blindés, qu’elle a basés dans la péninsule prise à
l’Ukraine.
Vladimir Poutine a prévu de se rendre sur place dans la
journée pour présider un conseil de sécurité nationale. Le
président russe a accusé les autorités ukrainiennes d’avoir
récemment mené des tentatives de sabotage, dont il a promis
qu’elles ne resteraient pas sans réponse, en Crimée.
Le gouvernement ukrainien dément avoir tenté une quelconque
opération sur le territoire qui dépendait autrefois de sa
compétence.
Le ministère russe de la Défense a précisé dans un
communiqué jeudi soir que ces exercices avaient un caractère
principalement logistique en coopération avec les chemins de fer
et la marine marchande pour le déplacement de troupes, de
blindés et d’équipements techniques en Crimée.
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a assisté à
ces manoeuvres qui se déroulent également à partir du port russe
de Novorossisk, situé en face de la Crimée.
Une partie de la flotte russe de la mer Noire, comprenant un
sous-marin, un navire de débarquement, des démineurs et un
nombre non précisé de missiles de croisière guidés sont
impliqués dans ces exercices.
Choïgou a observé la manière dont les unités de logistique
et de soutien chargeaient des blindés et des troupes sur un
important navire de débarquement et réarmaient un démineur et un
sous-marin, précise le ministère russe de la Défense.
« L’entraînement a porté sur la manière de détruire des
saboteurs et de repousser une attaque sous-marine », ajoute le
communiqué ministériel.
« Sergueï Choïgou a hautement apprécié l’action des troupes
logistiques et le fait qu’elles étaient capables d’organiser
rapidement des mouvements d’une importante quantité de matériel
en Crimée ».
Les exercices, qui se déroulent dans plusieurs autres
endroits, ont débuté mardi et doivent s’achever samedi.
Les principales manoeuvres militaires russes prévues cette
année et baptisées Caucase 2016 doivent avoir lieu le mois
prochain et concerneront également la Crimée et la flotte de la
mer Noire.
Ces futurs entraînements doivent vérifier l’état de
préparation et de coordination entre les troupes aériennes,
terrestres et maritimes, avait indiqué un général russe en
janvier.

Maison-Blanche 2016
0

Donald Trump remanie son équipe de campagne

Donald Trump, en grande difficulté dans les sondages, a remanié mercredi son équipe de campagne, réduisant les fonctions dévolues à Paul Manafort, mis en cause cette semaine dans une affaire de corruption présumée. Comme elle l’avait indiqué à la chaîne américaine NBC, Kellyanne Conway, qui occupait déjà un rôle de conseillère auprès du candidat républicain, est nommée directrice de la campagne.

À la une
0

Frictions Berlin/Moscou sur l’Ukraine

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a réaffirmé lundi la nécessité de s’en tenir aux accords de Minsk entre la Russie et l’Ukraine en dépit du regain de tension en Crimée.

Politique
0

Exercice militaire d’envergure contre le « péril russe »

Deux mille soldats parachutistes, Polonais, Américains et Britanniques, sautent mardi sur le nord de la Pologne, au début des plus grandes manoeuvres organisées en Europe de l’Est depuis la chute du communisme, pour montrer la force du flanc oriental de l’OTAN face à la Russie.

Science
0

Autochtones et scientifiques extraient la radioactivité des troupeaux nordiques

L’incident de la centrale nucléaire Tchernobyl, le 26 avril 1986, a libéré un nuage toxique d’iode et de césium 137 radioactif qui s’est transformé en pluie, à 1303 km, au-dessus du sud de la région du Norrland en Suède. Après 30 ans, des traces de contamination persistent dans les rennes (caribous) et les wapitis, rapporte The Local le 21 avril.

Science
0

30 ans après Tchernobyl, la nature a repris ses droits

Il y a 30 ans, la centrale nucléaire de Tchernobyl à Pripyat, en Ukraine, devenait le site du pire accident atomique de l’histoire. Si les humains sont désormais peu nombreux dans la zone d’exclusion entourant le site, une série d’études – y compris une recherche récemment publiée menée à l’aide de caméras photo par des scientifiques du Savannah River Ecology Laboratory de l’Université de Géorgie – viennent valider l’hypothèse voulant que la vie sauvage est abondante sur le site.

Société
0

Le spectre soviétique s’est volatilisé en 2015

Pour marquer l’appartenance des Ukrainiens à l’Europe ou pour souligner l’intervention des puissances occidentales dans le conflit opposant l’Ukraine à la Russie, on n’a pas manqué de faire référence au communisme. Pourtant, la Russie de Vladimir Poutine a peu à voir avec l’Union soviétique.