Navigation : uchronie

Le premier tome du Dernier Atlas figure dans mon Top 5 personnel des meilleures bandes dessinées parues l’an dernier, et malgré des attentes très élevées, la suite de cette intrigue de science-fiction unique en son genre est loin de décevoir.

Un candidat improbable qui remporte l’investiture républicaine, puis, contre toutes attentes, la présidentielle américaine. Un chef d’État qui affiche publiquement son mépris pour un groupe particulier du grand melting-pot états-unien. Un dirigeant se rangeant du côté du chef d’une nation « ennemie ».