Navigation : théâtre maisonneuve

Avec ses 12 danseurs virtuoses, le spectacle est construit selon différents tableaux où la danse rivalise avec la théâtralité. Les artistes ne prononcent pas de mots mais ils sont remplacés par les sons de leurs corps qui s’entrechoquent, ceux de leurs souffles, de leurs cœurs ou de leurs cris.

Ce que J’aime Hydro, oeuvre magistrale, met surtout de l’avant, ultimement, c’est l’urgence de prendre des décisions pour le bien collectif, dans une perspective d’avenir teintée par un climat qui change, mais aussi par des évolutions technologiques.

Il est sans doute très difficile de doser parfaitement la part qui doit revenir aux artistes sur scène dans un spectacle d’une telle ambition. Crypto est cependant une œuvre très travaillée, audacieuse et indéniablement marquante et réussie.

La compagnie Virginie Brunelle fête ses dix ans cette année. Dix années de création, c’est relativement peu pour une troupe de danse contemporaine. Mais Virginie Brunelle, la chorégraphe originaire de Montérégie, possède déjà tout le talent et l’expérience pour figurer parmi les plus grands créateurs du moment. Elle le prouve dans le spectacle Les corps avalés coproduit par Danse Danse, qui associe sept magnifiques danseurs à une musique envoûtante interprétée sur scène par l’excellent Quatuor Molinari.

Vingt-cinq brèves séquences dansées, exécutées majestueusement et aux chorégraphies superbes, intelligentes, émouvantes, sans faire l’économie d’une pointe d’humour… C’est ce qu’offre Danse Danse pour trois soirs seulement avec le ballet Radicale Vitalité, solos et duos de la compagnie Marie Chouinard. Un spectacle qu’il ne faut surtout pas manquer.

Spirit, le spectacle du chorégraphe Stephen Page, un descendant du peuple Nunukul et du clan Munaldkali de la nation Yugambeh, au sud-est du Queensland (Australie), est une plongée dans le monde mystérieux d’une culture traditionnelle en connexion avec la terre et les esprits censés y habiter.