Navigation : tarifs

À la une
0

Une économie mondiale menacée de toutes parts

Une économie menacée de toutes parts par la dure réalité géopolitique, voire même sanitaire, de l’année 2020: voilà le constat peu reluisant que présente le magazine The Economist dans son plus récent rapport sur l’état de l’économie mondiale. Selon la publication spécialisée, cinq menaces principales pèsent ainsi actuellement sur les structures et acteurs économiques. Et la plupart d’entre elles dépendent du bon vouloir d’un certain locataire de la Maison-Blanche.

À la une
0

Guerre commerciale avec la Chine: Trump persiste et signe

Nouveau rebondissement dans le dossier des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine: le président américain Donald Trump a fait connaître, cette fin de semaine, son intention d’augmenter à 25% les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits d’importation chinoise. Une menace réitérée lundi, alors que Wall Street réagissait négativement à cette décision inattendue.

À la une
0

Fireside Games se la joue combattant du feu avec Hotshots

Aucunement désireuse de s’asseoir sur ses lauriers, après la sortie récente de Munchkin Panic – un jeu de société visant la défense d’un château et combinant d’abord l’aspect collaboratif de Castle Panic, mais aussi les monstres, l’humour et les trahisons du jeu de rôle Munchkin -, l’entreprise Fireside Games récidive avec un nouveau titre intitulé Hotshots.

Idées
0

WestJet, ou « West Cheap »

Le 20 avril dernier, WestJet a annoncé son intention de se lancer dans le marché des transporteurs aériens à très bas tarifs d’ici la fin de l’année 2017. Au premier abord, cette nouvelle peut sembler réjouissante pour les voyageurs canadiens, mais en réalité cette offre en vaudra-t-elle réellement le coût?

Amériques
0

Guerre des nerfs entre les présidents mexicain et américain

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a annoncé jeudi qu’il n’irait pas à Washington pour rencontrer son homologue américain comme cela était prévu en début de semaine prochaine. Donald Trump lui avait auparavant conseillé sur Twitter de renoncer à ce déplacement s’il n’était pas prêt à financer son projet de mur frontalier.