Navigation : tabagisme

La consommation excessive de sucre ajouté tuerait plus de gens que le tabac. Ces propos de l’auteur et journaliste scientifique Gary Taubes et de l’endocrinologue Robert Lustig, de l’Université de Californie, ont fait beaucoup jaser au cours de la dernière décennie. Qu’en est-il réellement? Le Détecteur de rumeurs s’est penché sur la question.

Bien plus qu’une simple bande dessinée, c’est une enquête en bonne et due forme sur l’une des industries les plus lucratives (et les plus meurtrières) de tous les temps que livrent Pierre Boisserie et Stéphane Brangier avec l’album Cigarettes, le dossier sans filtre.

Plus de 20 millions: voilà le nombre d’enfants venus au monde, en 2015, avec un poids inférieur à 2,5 kilos. Selon l’Organisation mondiale de la santé, un nouveau-né sur sept est donc affecté par ce problème de santé dès le début de leur vie.

Le Conference Board du Canada a annoncé lundi, dans un nouveau rapport, que le tabagisme avait taxé l’économie nationale à hauteur de 16 milliards de dollars durant l’année 2012. Ces dépenses seraient liées aux frais de santé, aux dommages provoqués par des incendies, aux activités liées à la lutte antitabac et à l’application de la loi, ainsi qu’aux pertes de production.

Un autre succès du modèle suédois? Le gouvernement de Stockholm a annoncé qu’en 2016, la proportion de fumeurs chez les hommes de 30 à 44 ans était passée sous les 5 % — un seuil défini par plusieurs acteurs de la santé comme marquant la fin de la guerre au tabac.