Navigation : starlink

En mai 2019, la compagnie Space X lançait sa première vague de satellites de télécommunication. Un an plus tard, la communauté scientifique continue de s’inquiéter des répercussions de cette nouvelle source de pollution lumineuse sur l’astronomie.

Un satellite de la constellation SpaceX a obligé le 2 septembre un satellite de l’Agence spatiale européenne (ESA) à changer légèrement de trajectoire pour réduire le risque de collision.