Navigation : somme toute

À la une Un homme barbu souriant
1

La vie en gros, le plaidoyer anti-grossophobie

La société est discriminatoire envers les personnes grosses, non seulement ce qui concerne leur précarité économique, ou encore leurs chances de décrocher un emploi, par exemple, mais elle semble carrément conspirer pour nuire à leur existence même. Publié chez Somme Toute, l’essai La vie en gros – Regard sur la société et le poids, écrit par Mickaël Bergeron, constitue un rappel essentiel de cette discrimination qui n’a pas lieu d’être.

Littérature
1

Rêver le territoire – L’aménagement comme tremplin

Fruit d’une réflexion collective menée sur plus de huit ans avec des spécialistes de disciplines variées, l’essai Parce que demain…rêver le territoire – Vers une version partagée de son potentiel de Geneviève Dorval-Douville et Jean-François Gingras paru aux éditions Somme toute est un guide optimiste afin de redevenir maître chez nous, de façon durable.

Littérature
0

Littérature – Agir ensemble ou repenser le « nous »

Souvent confondu avec son moyen de pression, la grève, le syndicalisme revêt un caractère plus noble en évoquant son rôle dans l’élection du Parti Québécois en 1976 ou en contemplant l’efficacité de la social-démocratie nordique. Le directeur de la revue Philosophiques, Christian Nadeau nous propose l’essai Agir ensemble: penser la démocratie syndicale aux éditions Somme toute afin de comprendre et repenser le rapport du syndicat à la politique.

Littérature
1

Littérature – L’inéducation ou la fabrique de l’absurde

Qui n’a pas sourit en voyant le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx annonçant la nouvelle réforme habillé « en sport »? La philosophe et professeure au collégial, Joëlle Tremblay met en contexte l’éducation québécoise dans l’essai L’inéducation: l’industrialisation du système d’éducation au Québec aux éditions Somme Toute publié en 2017 afin de nous éclairer sur une évidence: le système éducatif québécois ne forme plus les citoyens.

Littérature
2

Anatomie d’un désastre – Quand la crise de 2008 se résorbe

Comment deux individus peuvent-ils poser un ultimatum aux membres du Congrès américain: le versement d’une aide de 700 milliards, ou la fin de l’économie? Ce dilemme posé à l’aube de la crise financière est le résultat d’un conditionnement à la déréglementation en toute opacité, ou de la constitution d’une élite ascendante, que le journaliste Serge Truffaut explicite dans son ouvrage Anatomie d’un désastre – la crise financière de 2008, de Reagan à Trump parut aux éditions Somme Toute en 2017.