Navigation : sexe

Dans une petite ville du Midwest américain, Alice, 16 ans, a toujours été une bonne petite fille. Catholique jusqu’au bout des ongles (ou à peu près), elle respecte les codes stricts de sa famille, mais surtout de son école ultrareligieuse. Et pourtant, dans Yes, God, Yes, un film lancé il y a quelques jours en vidéo sur demande, elle découvrira la liberté amenée par l’éveil de sa sexualité.

Sommes-nous véritablement entrés dans l’ère de la « sex tech »? Avec le F1s, un premier jouet pour adultes programmable, la compagnie Lelo fait le pari que les « patenteux » auront l’envie – et les capacités techniques – de personnaliser leur expérience, histoire de vibrer à leur rythme.

Une nouvelle étude de l’Université du Kent, au Royaume-Uni, soutient que les hommes sont en mesure de sentir les odeurs spécifiquement dégagées par les femmes excitées sexuellement, et de distinguer ces odeurs de celles émises par les femmes ne se trouvant pas dans un état d’excitation.

Les publicités en ligne de techniques favorisant l’allongement du pénis semblent être aussi vieilles qu’Internet. L’une d’elles, le jelqing, se démarque par sa prétention à être une méthode « naturelle ». Mais la pratique est dénoncée par les urologues. Le Détecteur de rumeurs explique pourquoi.

En lice pour le prix de « ils sont rendus là? »: des chercheurs spéculent sur la possibilité d’identifier, dans le spermatozoïde, un nombre restreint de gènes qui sont responsables du chromosome X, ouvrant la porte à des substances chimiques qui pourraient un jour être utilisées pour ralentir certains spermatozoïdes, et du coup, réduire les chances que le futur bébé soit une fille.

Que se passe-t-il dans la tête de Charlie Brooker? L’homme au ton incisif, aux remarques cinglantes, aux visions déprimantes et terrifiantes de réalisme s’est-il endormi aux commandes de son propre navire? Voilà qu’après Bandersnatch débarque une véritable cinquième saison de la série Black Mirror, une resucée sans âme qui devrait signer, on l’espère, la fin de l’oeuvre.

Quelque part dans un «party» étudiant ou dans une station touristique exotique, qui n’a jamais rencontré ce gars que tout le monde connaît et qui carbure aux paradis artificiels? Après Spring Breakers (2012), le cinéaste Harmony Korine replante sa caméra sur la plage afin de dresser le portrait de l’archétype du «party animal» avec The Beach Bum (2019).