Navigation : sécurité informatique

La solution est de mieux sécuriser ses appareils et de privilégier les applications payantes et reconnues. « Il y a des listes d’évaluation de ce type de service », encore que « la sécurité absolue n’existe pas».

Si nous comprenions les humains responsables des piratages informatiques, et leurs intentions, serait-il possible de les stopper? Une étude l’Université d’État du Michigan révèle l’importance du fait de tenir compte des motifs d’un pirate pour prédire, identifier et prévenir les cyberattaques.

Après les ordinateurs, les pirates informatiques pourraient-ils s’en prendre aux compteurs électriques « intelligents »? Des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) ont mis au points des méthodes pour éviter des intrusions dans ces instruments importants.

Mieux vaut prévenir que guérir: les entreprises canadiennes ont déboursé la coquette somme de 14 milliards de dollars, l’an dernier, pour se protéger des attaques d’éventuels pirates informatiques, ou pour se remettre d’une intrusion numérique. Une compagnie d’ici sur cinq a d’ailleurs été victime d’une attaque l’an dernier.