Navigation : science-fiction

Cinéma / Télévision
0

Les trames multiples de Volition

James peut voir l’avenir. Ou s’agit-il de son destin immuable? Confronté à une série d’événements en apparence inaltérables dans Volition, un thriller de science-fiction, notre personnage principal devra tenter de résoudre une énigme mêlant prescience et voyages temporels afin d’assurer sa survie. Ou, du moins, la survie de quelqu’un.

Cinéma / Télévision
0

Snowpiercer, la série: tous à bord!

Il y a eu le roman graphique, d’abord. Il y a eu le film, ensuite. Il y a maintenant la série télé: décidément, l’univers de Snowpiercer, une transposition relativement littérale de la lutte des classes se déroulant à bord d’un train circulant constamment dans un monde post-apocalyptique, est suffisamment intriguant pour que les créateurs de contenus continuent de décliner la chose sous diverses formes. Et depuis cette semaine, c’est Netflix qui accueille cette série qui comptera au moins deux saisons.

Cinéma / Télévision
0

Blood Machines, l’espace, le darksynth et les mamelons

Bien honnêtement, s’attendait-on vraiment à quelque chose d’autre, dans le cadre du projet Blood Machines? Le space opera mi-punk spatial, mi-film de genre a finalement été rendu disponible, à la fin de la semaine prochaine, sur la plateforme de diffusion de films d’horreur Shudder. L’occasion de voir si cette collaboration attendue depuis belle lurette avec Carpenter Brut, le maître du darksynth, allait porter fruit.

À la une
0

Rembobinage #20: Clone Wars, saison 7

Le temps est venu de boucler la boucle. Avec une septième et dernière saison, sortie sept ans après la première « fin » de la série, l’oeuvre d’animation Clone Wars se termine avec 12 épisodes très largement à la hauteur des attentes… d’autant plus que la « commande » des amateurs était importante. Et que dire de celle de Disney, la maison-mère? 

Cinéma / Télévision
0

Westworld, saison 3: révolution robotique et libre-arbitre

L’intelligence artificielle et l’autodétermination contre le cadre omniprésent d’une société « améliorée » par le déterminisme social et les décisions d’un petit groupe: la saison 3 de la télésérie de science-fiction Westworld a poursuivi les explorations philosophiques propre à cet univers mêlant androïdes et humains déjantés… mais sans disposer des moyens correspondants à ses ambitions.

Musique
0

Blood Machines: en attendant le film, Carpenter Brut s’éclate en musique

Le projet Blood Machines est étrange, c’est le moins que l’on puisse dire. Piloté par Seth Ickerman, celui-là même qui avait réalisé l’éclectique vidéoclip (et le mot est faible!) pour la pièce Turbo Killer de l’artiste synthwave Carpenter Brut, il s’agit d’un film de science-fiction d’une cinquantaine de minutes, dont la bande sonore est justement produite par… Carpenter Brut. En attendant le film, d’ailleurs, cette trame musicale est disponible, et on y découvre un nouvel aspect de l’artiste français.

Bande dessinée
0

Memoria, la science-fiction rétro

Nous sommes en l’an 1999, à l’aube du nouveau millénaire. Paraît le diptyque Le naufragé de Memoria, un roman graphique de Jean-Paul Eid et Claude Paiement. Et pour célébrer les 20 ans de l’oeuvre, les éditions La Pastèque ont réédité, il y a quelques mois, ce voyage aux limites du réel.

Roman
0

Club de lecture – Silo: origines, le retour sous terre

Il y a eu Silo, cet étonnant excellent coup littéraire de Hugh Howey, paru en 2012, qui réinventait certains des codes les plus surannés de la littérature post-apocalyptique, pour plutôt présenter une vision claire et originale de la vie après la fin du monde. Il y a maintenant Silo: origines, un regard plus terre à terre et, disons-le, déprimant, sur la volonté, chez certains, de triompher sur l’humanité elle-même.

Jeux vidéo
0

Moons of Madness: Planète Terreur

S’il est loin d’être le premier jeu vidéo à conjuguer horreur et science-fiction afin de susciter le frisson, Moons of Madness possède toutefois la particularité de transposer ses cauchemars, qui semblent sortis tout droit de l’imagination de H.P. Lovecraft, sur la planète Mars.

Cinéma / Télévision
0

Séance cinéma –The Thing, l’horreur venue du froid

Difficile de ne pas associer instinctivement film ambitieux réalisé avec un budget relativement réduit, années 1980 et John Carpenter. Le réalisateur a beau jouir d’une popularité importante, depuis quelques décennies, cet attrait de la part des cinéphiles est surtout le fait des amateurs de films de genre. Action, horreur, suspense… les films de Carpenter, et plus spécialement ses plus connus, sont tout plus ou moins reconnaissables à leur style particulier. Et The Thing, classique culte de 1982, ne fait pas exception à la règle.