Navigation : scandale des courriels

Maison-Blanche 2016
0

La course à la présidence se heurte à des obstacles de taille

Le directeur du FBI, James B. Comey a recommandé de ne pas intenter de poursuite criminelle envers Hillary Clinton pour avoir utilisé sa messagerie personnelle au moment où elle occupait la fonction de secrétaire d’État. Alors que le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, a affirmé qu’il rendrait publics les courriels de l’ex-secrétaire d’État, d’après le Guardian du 16 juin.