Navigation : santé cardiaque

L’incidence de la plupart des troubles est à son niveau le plus élevé dans les 4 semaines suivant l’infection — ou dans les 12 semaines dans le cas du diabète — puis décline.

Parce qu’il est petit et contient peu de gènes, le chromosome Y ne serait pas toujours essentiel à la survie des cellules, ce qui expliquerait sa disparition fréquente. De plus, certaines variations génétiques pourraient augmenter les risques qu’il disparaisse.

Plus le corps vieillit, plus la réponse au traitement médical varie et les effets secondaires des médicaments augmentent. Pourtant, les femmes âgées demeurent sous-représentées dans les essais cliniques portant sur les maladies du cœur, alors qu’elles en constituent les principales victimes.