Navigation : royaume-uni

La découverte d’un corps dans un fossé, par des travailleurs de la construction près du village de Great Casterton, dans la région britannique des Midlands, jette un nouvel éclairage sur l’esclavage pratiqué par les Romains au Royaume-Uni. Une nouvelle analyse du squelette et de la façon de l’enterrer a révélé que le corps était probablement celui d’un esclave mort au 3e siècle de notre ère.

Si la campagne de vaccination bat son plein dans certains pays occidentaux, notamment au Canada, ou encore aux États-Unis, les pays à faible revenu, eux, doivent prendre leur mal en patience. Selon l’organisation Oxfam, les dédales administratifs et financiers sont si importants, en fait, qu’au rythme actuel, il faudra plus d’un demi-siècle pour vacciner l’ensemble des populations les plus pauvres de la planète, celles-là mêmes qui sont les plus à risque de contracter la COVID-19, et ultimement d’en mourir.

Malgré la résurgence de certains mouvements nationalistes, y compris la montée en puissance de l’extrême droite en France et aux États-Unis, notamment, la majorité de la population occidentale a peu à peu élargi sa vision de l’identité nationale. Selon un récent coup de sonde du Pew Research Center, cette vision est partagée autant aux États-Unis qu’en France, en Allemagne ou au Royaume-Uni. La connaissance de la langue officielle demeure toutefois un facteur très important pour l’acceptation des nouveaux arrivants dans ces pays.

En dépit de la campagne de vaccination en cours en Grande-Bretagne, le nombre d’hospitalisations et de décès liés à la COVID-19 pourrait, en 2021, y dépasser le total de 2020, si les mesures de confinement sont levées trop vite, selon une évaluation des effets du variant britannique publiée mercredi.

À quelques jours de l’éclatement de la Deuxième Guerre mondiale, une bonne partie du Royaume-Uni (et du monde) est encore engluée dans la vie d’avant. Celle de l’entre-deux guerres. Dans The Dig, c’est cette époque disparue qui refait surface… et de plus d’une façon.