Navigation : rosetta

Année faste en premières… et en finales spectaculaires. Une comète, une planète qui n’est plus vraiment une planète, une planète autour d’une étoile vraiment très proche… et le rêve pas très réaliste d’un premier village sur Mars.

Les scientifiques européens mettront fin vendredi à 12 années de mission de Rosetta en dirigeant la sonde vers la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, qu’elle a étudiée de près ces deux dernières années.

Les caméras de la sonde européenne Rosetta ont retrouvé Philae, le petit atterrisseur qui s’était posé sur le noyau de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko voici près de deux ans avant de cesser tout contact car ses batteries solaires s’étaient rapidement épuisées.

La sonde européenne Rosetta s’éteindra le 30 septembre prochain en s’écrasant sur la comète Churyumov-Gerasimenko, la fin d’un périple spatial de 12 ans, a annoncé jeudi le Centre national d’études spatiales (CNES).

Des scientifiques ont, pour la première fois, détecté directement des composantes organiques essentielles sur une comète, renforçant la notion voulant que ces objets célestes eurent apporté de tels « blocs de construction » pour faire apparaître la vie sur Terre, il y a longtemps, ainsi qu’ailleurs dans le système solaire.