Navigation : révision

L’Université de Colombie-Britannique est éclaboussée ce mois-ci par une recherche apparemment frauduleuse aux données apparemment truquées co-signée par une chercheuse qui s’est évanouie dans la nature — une recherche qui prétendait avoir trouvé un lien entre vaccin, aluminium et autisme. Et ce n’est pourtant pas comme si les signaux d’alarme avaient manqué.