Navigation : revenus

Au terme de l’enquête menée par Samsung Electronics sur l’incendie de certains de ses Galaxy Note 7, le groupe sud-coréen a conclu que la pile de ce modèle de téléphone intelligent en était le principal responsable, a-t-on appris lundi auprès d’une source proche du dossier.

Google et Facebook ont annoncé lundi de nouvelles mesures visant à stopper la progression et la dissémination des « fausses nouvelles » sur internet en ciblant la façon dont certains de ces fournisseurs de désinformation engrangent des revenus: par la publicité.

Twitter a engagé des négociations avec plusieurs sociétés technologiques en vue d’une éventuelle cession, apprend-on vendredi d’une source proche du dossier, un information qui se traduit par un bond de plus de 20% du titre du site de micro-messagerie.

La Commission européenne a ordonné mardi à Apple de verser 13 milliards d’euros d’impôts impayés à l’Irlande après avoir conclu que les arrangements fiscaux entre Dublin et le groupe américain s’apparentaient à une aide publique illégale.

Le New York Times a publié jeudi sa deuxième perte trimestrielle consécutive, résultat d’une baisse de ses recettes publicitaires, mais le groupe de presse s’attend à un rebond des recettes publicitaires numériques lors du trimestre en cours, indique Reuters.

Apple a vendu plus d’iPhones que Wall Street ne le pensait au troisième trimestre et la firme à la pomme projette un chiffre d’affaires du trimestre en cours dépassant les prévisions de nombre d’analystes, apaisant ceux qui craignaient que les ventes de son produit phare ne puissent plus progresser.

La valeur boursière de Nintendo continue son vol stratosphérique suite à la parution du jeu pour téléphones intelligents Pokémon Go. Suite à une hausse de 9,3 % après le lancement du titre la semaine dernière, le cours des actions de l’entreprise a bondi de 24,52 %, lundi matin, lors de sa plus forte progression en une journée depuis 1983. Au total, la valeur de l’entreprise a gagné 7,5 milliards $ US sur les marchés.

Les Millennials sont nés entre le début des années 1980 et celui des années 2000. Goldman Sachs les a évalués à 92 millions rien qu’aux Éats-Unis, davantage que les enfants du baby-boom. Cet énorme réservoir de consommateurs a grandi en même temps qu’internet, vu naître les téléphones intelligents et l’économie du partage. Beaucoup d’études affirment que cela crée, au moins pour une partie d’entre eux, des attentes différentes de leurs aînés, qui étaient en outre mieux payés et moins endettés au même âge.