Navigation : radiotélescope

La mauvaise nouvelle qui a frappé les amateurs d’astronomie la semaine dernière —avec l’effondrement appréhendé du radiotélescope d’Arecibo— n’est pas sans précédent. À plus d’un millier de kilomètres de là, les amateurs se souviennent encore de l’effondrement du radiotélescope de Green Bank, le 15 novembre 1988.

Rendu célèbre par son inclusion dans le film Golden Eye, le radiotélescope d’Arecibo, à Porto Rico, n’est plus. Lourdement endommagé par la chute d’un câble de soutien, qui a provoqué d’importants dégâts, l’imposante installation scientifique a été jugée trop dangereuse pour être remise en état, a annoncé jeudi la National Science Foundation (NSF), l’organisation américaine qui gère l’endroit.

Un arrangement stellaire inattendu a été observé dans la constellation d’Orion. Composé de trois étoiles encerclées par des anneaux, il s’agit de l’un des systèmes les plus complexes connus.

Une grande équipe de chercheurs travaillant au Canada ont découvert des preuves de l’existence d’un sursaut radio rapide possédant un cycle stable de 16 jours. L’équipe a publié une étude décrivant leurs résultats sur le serveur de prépublication arXiv.

La liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, déjà riche en quartiers urbains historiques et en parcs naturels exceptionnels, vient de s’enrichir d’un lieu scientifique: l’Observatoire Jodrell Bank, là où est née l’idée d’écouter le cosmos plutôt que de simplement le regarder.

En observant un échantillon de jeunes étoiles dans une « pouponnière d’étoiles » dans la constellation du Taureau, des chercheurs ont découvert que bon nombre d’entre elles étaient entourées par ce qui serait des traces créées par de jeunes planètes en formation.