Navigation : radiations

La colonisation de Mars est de retour dans l’actualité, gracieuseté d’Elon Musk. L’homme d’affaires un brin excentrique évoque à nouveau cette semaine son idée d’envoyer un million d’humains sur Mars d’ici 2050. Or, le principal obstacle n’est pas la quantité phénoménale de lancements que cela pourrait signifier, mais la quantité de radiations à laquelle ces « Martiens » devraient tenter d’échapper.

Près d’une décennie après l’accident nucléaire à Fukushima, au Japon, des chercheurs de l’Université de la Géorgie ont découvert que les populations d’animaux sauvages sont particulièrement importantes dans les zones où ne vivent aucun être humain.

Le lien entre téléphones et cancer est de retour : une étude aurait découvert un lien chez des rats. Pourtant, un regard sur l’étude elle-même révèle qu’il est difficile de comprendre ce qu’elle a vraiment trouvé: les rats les plus exposés aux radiations sont aussi ceux qui… ont vécu le plus longtemps!

Il y a 30 ans, la centrale nucléaire de Tchernobyl à Pripyat, en Ukraine, devenait le site du pire accident atomique de l’histoire. Si les humains sont désormais peu nombreux dans la zone d’exclusion entourant le site, une série d’études – y compris une recherche récemment publiée menée à l’aide de caméras photo par des scientifiques du Savannah River Ecology Laboratory de l’Université de Géorgie – viennent valider l’hypothèse voulant que la vie sauvage est abondante sur le site.