Navigation : profits

Nintendo n’est certainement pas la seule compagnie de jeux vidéo pour qui la pandémie a été plus que rentable: chez le géant Electronic Arts, qui développe et publie plusieurs titres bien connus, on évoque carrément une « année record » dans le cadre du dévoilement des plus récents états financiers. Les revenus se sont ainsi établis à 6,19 milliards de dollars américains, en hausse de 600 millions par rapport aux attentes.

La pandémie aura certainement été profitable chez Nintendo : selon les plus récentes données fiscales de l’entreprise, dévoilées jeudi, la plus récente année financière a vu le géant japonais des jeux vidéo gonfler ses revenus de près de 35% en un an, passant à 16,2 milliards de dollars américains. Les profits, eux, ont progressé de 85,7%, à 4,4 milliards pendant la même période.

« Un problème de pouvoir de marché perdure au sein du secteur sans fil canadien », affirme tout de go le Bureau de la concurrence, dans le cadre d’un examen du secteur de la téléphone cellulaire au pays. La solution? Offrir un accès gratuit aux réseaux des trois grands joueurs, Rogers, Bell et Telus, pour permettre aux nouveaux arrivants de développer leurs propres infrastructures.

La valeur boursière de Nintendo continue son vol stratosphérique suite à la parution du jeu pour téléphones intelligents Pokémon Go. Suite à une hausse de 9,3 % après le lancement du titre la semaine dernière, le cours des actions de l’entreprise a bondi de 24,52 %, lundi matin, lors de sa plus forte progression en une journée depuis 1983. Au total, la valeur de l’entreprise a gagné 7,5 milliards $ US sur les marchés.

Un nouveau conflit de travail semble inévitable chez Postes Canada. Dans une série de communiqués envoyés au cours des derniers jours, la partie patronale de la société d’État et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) semblent déjà s’imputer la responsabilité d’un futur arrêt des livraisons postales.

La France ira « jusqu’au bout » pour s’assurer que les multinationales opérant sur son territoire payent leurs taxes, et d’autres dossiers pourraient suivre après que Google et McDonalds eurent été ciblées par des raids des autorités fiscales, a fait savoir le ministre français des Finances Michel Sapin.