Navigation : principes moraux

L’Union américaine des libertés civiles (ACLU) a favorablement accueilli, jeudi, la décision du géant Google de ne pas aller de l’avant avec la vente d’un service de surveillance comportant une dimension de reconnaissance faciale. Ce faisant, plaide-t-on, l’entreprise a respecté son slogan officieux « Do no Evil », malgré une feuille de route entachée de décisions douteuses sur le plan éthique.