Navigation : pompes funèbres

Société
0

La mort au ralenti, version suédoise

« Mourir pour être encor plus proche de la terre », écrivait il y a plus d’un siècle Anna de Noailles, dans son poème La Mort Fervente. Les Suédois, eux, ne sont pas si pressés, qui mettent leurs défunts en pension avant de leur offrir le repos éternel.