Navigation : pollution lumineuse

En mai 2019, la compagnie Space X lançait sa première vague de satellites de télécommunication. Un an plus tard, la communauté scientifique continue de s’inquiéter des répercussions de cette nouvelle source de pollution lumineuse sur l’astronomie.

Il n’y a pas que les abeilles dont il faut s’inquiéter. Les mouches à feux qui émaillent les soirées de camping semblent être également menacées par l’activité humaine — quoique, dans leur cas, ce soit nos lumières qui entrent en compétition avec les leurs.

Peinturer un satellite en noir pour faire plaisir aux astronomes: parmi les 60 nouveaux satellites de communication lancés le 6 janvier, il y en avait en effet un qui était noir sur un côté. On devrait savoir d’ici peu si ça fait une différence.