Navigation : politique américaine

À la une
0

Un Donald Trump « égocentrique » et qui « agit pour le pire »

Voilà longtemps que le public américain voit le président Donald Trump selon un angle négatif, que ce soit en raison de son tempérament, ses actions, ou encore ses messages publiés sur Twitter. Un nouveau sondage effectué aux États-Unis démontre toutefois la dichotomie entre le jugement de ses actes comme chef d’État, vus de façon positive à seulement 15% des répondants, et son taux d’approbation en vue de la prochaine élection présidentielle, où il est tout sauf déjà battu.

À la une
0

Super mardi: Biden n’a pas dit son dernier mot

C’est une course à deux entre deux septuagénaires: après une défaite cinglante lors des premières étapes des primaires démocrates et un rebond convaincant en Caroline du Sud, où il a largement dominé ses adversaires, l’ex-président américain Joe Biden est ressorti vainqueur du « super mardi », en prenant la tête dans la course aux délégués en vue de l’investiture pour affronter Donald Trump. Son adversaire, Bernie Sanders, est toutefois loin d’être battu. Quant aux autres concurrents, ils n’ont plus aucune chance de l’emporter.

Bande dessinée
0

Suspense à l’américaine pour Sous la surface

On le connaît avant tout pour son personnage de Victor Lessard, dont les aventures ont été portées au petit écran, mais la bande dessinée Sous la surface, adaptée du roman du même nom, permet de découvrir une autre facette de l’auteur québécois Martin Michaud.

À la une
0

Maison-Blanche 2020: les démocrates enthousiastes pour les primaires, mais divisés

À quelques heures du lancement des premières étapes des primaires démocrates pour désigner un candidat en vue de la présidentielle de novembre – des premières étapes sous la forme des caucus de l’Iowa, les électeurs démocrates se disent particulièrement enthousiastes à propos du processus électoral. Selon un coup de sonde du Pew Research Center, toutefois, ils sont encore loin de s’entendre sur l’identité de la personne qui affrontera Donald Trump.

À la une
0

Présidentielle américaine: des médias dignes de confiance, ou non?

À 11 mois de l’élection présidentielle américaine, les électeurs des deux principaux partis seront progressivement appelés à resserrer les rangs derrière leur candidat préféré. Et pour ce faire, ils s’appuieront sur des informations transmises par des médias. Selon un nouveau coup de sonde, cependant, la réputation des médias en question variera largement… en fonction de la couleur de la formation politique.

À la une
0

Quand Trump est détesté… mais que les États-Unis sont appréciés

Quoi qu’en pense le président américain Donald Trump, qui clame avoir redonné sa « grandeur » à l’Amérique, les autres pays du monde ont une bien piètre image du chef d’État. Le pays de l’Oncle Sam, toutefois, profite d’un peu plus de clémence, selon un récent coup de sonde effectué pour le compte du Pew Research Center.

À la une
0

Politique et religion ne font plus bon ménage chez l’Oncle Sam

Les États-Unis ont beau imprimer « In God We Trust » sur leurs billets de banque, la religion serait en perte de vitesse chez nos voisins du Sud, selon une nouvelle enquête du Pew Research Center. De façon encore plus significative, de plus en plus d’Américains jugent que le sentiment religieux est de moins en moins influent dans la sphère publique… un phénomène qui demeure largement considéré comme étant négatif.

À la une
1

Destitution: « Il y aura une guerre civile », met en garde Trump

Faisant feu de tout bois à la suite du déclenchement, plus tôt cette semaine, d’une procédure d’enquête par la Chambre des représentants dans le but d’obtenir sa destitution à la suite des révélations sur la présumée demande d’interférence de l’Ukraine dans le processus électoral américain, le président Donald Trump a laissé entendre, dimanche, que si les démocrates le faisaient tomber, le pays risquerait de se retrouver dans une nouvelle guerre civile.

À la une Joe Biden lors d'un discours
2

Le prochain président américain sera quinquagénaire, ou ne sera point

Si les franges plus progressistes du Parti démocrate, aux États-Unis, semblent vouloir brasser la cage des institutions politiques en faisant campagne pour que la personne obtenant la nomination dans la course à la Maison-Blanche soit une femme, une personne homosexuelle, une personne membre d’une minorité culturelle, 60% des démocrates, eux, souhaitent surtout que le futur chef d’État soit dans la cinquantaine.